Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 16:00
Malgré mes promesses de m'attaquer en priorité à ma PAL, la semaine dernière j'ai emprunté un livre à la biblio du CE: un récit de Philippe Delerm.

undefined



L'auteur raconte les vacances, de son enfance jusqu'à son adolescence, auprès de ses grands-parents dans le Lot et Garonne. 
Pour cet enfant, accoutumé aux logements de fonction en Ile de France, la maison familiale, les bords de la Garonne, les villageois apportent liberté, tendresse et émerveillement.




A propos des livres de Philippe Delerm, je lis de belles critiques pleines d'émotions, alors je me laisse tenter. Je m'obstine, mais chaque fois, je reste de marbre. J'en suis d'autant plus désolée que je sais son écriture pleine de poésie. Elle ne me parle pas tout simplement. Peut-être me parait-elle trop parfaite ou trop scolaire...

Philippe Delerm ne m'a apporté qu'un agréable moment de lecture, il a offert beaucoup plus à Caro[line], à Clarabel , et un peu moins à Cathulu.


Editions Nil ou Points
Crédit couverture: Editions Points et Fnac.fr


Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Marie 31/03/2008 14:35

Si vous voulez vibrer en lisant du Philippe delerm, je crois qu'il faut lire "Sundborn ou les jours de lumière".  Ca commence à Grez-sur-Loing en 1884. Autour de Carl Larsson vit une petite communauté de peintres scandinaves venus teste la lumière des « impressionnistes ». August Strindberg est là avec sa famille, Soren Kroyer les rejoint bientôt. Evidemment, ça parle d'un peintre que j'adore (dont les tableaux illustrent les livres de Selma Lagerlof chez Actes Sud), donc je ne suis pas objective mais est-ce qu'on est sur ce blog pour être objectif?  :-)  Non, on est là parce qu'on adore lire!  Alors je finirai très subjectivement en disant aussi que s'il y en qui s'intéressent à la Garonne (et pas à Delerm), ils peuvent aussi lire le grand auteur français de polar, Pascal dessaint!  Tous ses romans se passent à Toulouse!  Et en ce moment, on peut l'interwiever sur bibliosurf.comMarie.

Joelle 19/03/2008 14:06

J'avoue que la perception que j'ai des oeuvres de cet auteur dépend énormément de mon état d'esprit du moment ! Parfois, cela me touche plus que d'autre ... peut-être que tu n'as pas eu de chance et que tu l'as toujours dans des moments "sans" !!

Anne 20/03/2008 09:15

Tu as peut-être raison...

katell 15/03/2008 20:26

Il y a des auteurs qui nous parlent et d'autres moins ou pas du tout! Je te rassure Anne, ce n'est pas une tare du tout :-DJe n'ai pas encore lu ce texte de Delerm....j'attends... car j'aime beaucoup son écriture et les ambiance qu'il créée.

Anne 16/03/2008 11:02

Ce n'est pas une tare, mais je regrette toujours de ne pas recevooir ce que d'autres ont ! ;-D

philippe 14/03/2008 17:25

un agréable moment de lecture... tu as  de la chance, moi qui aime Delerm, j'ai trouvé ça carrément nul !

Anne 15/03/2008 09:34

;-D !!!!!Moi, ça n'a pas jusqu'à ce point-là!!!!!!

yueyin 14/03/2008 17:03

sur delerm j'ai assez le même ressenti que toi, je trouve sa plume très poétique mais bizarrement elle ne me touche pas... du moins c'état le cas lorsque j'ai lu la première gorgée de bière....

Anne 14/03/2008 17:13

Moi qui croyais être une exception, je me découvre somme toute assez banale ;-)

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone