Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 07:54

Après 3 lectures décevantes, pour me remettre le pied à l'étrier du plaisir de lire, je me suis dit qu'un tout petit livre d'Anne Wiazemsky était ce qu'il me fallait.

9782070349128.gif



Laure, affectée par le deuil d'une cousine proche accepte d'accompagner un couple d'amis et leur ado en vacances, sur une île du midi de la France. Son amant resté à Paris lui promet de lui téléphoner.... 





Ma vie est loin de celle de Laure, et pourtant je me suis identifiée sans problème. 
Léger, ce récit n'est pas spécialement burlesque, et pourtant j'ai ri plus d'une fois!

Pourquoi? Et bien, comme l'héroïne, il m'est arrivée (et m'arrive encore!) d'être absolument ridicule devant un poste téléphonique restant désespérement muet! 

Du genre, à décrocher pour vérifier la tonalité, faire le numéro de son portable pour contrôler la sonnerie, enlever puis reposer le combiné sur son socle au cas où....

Du genre à mettre en branle une imagination digne d'un grand auteur prolifique: "S'il m'appelle pas c'est que...". Au choix: "Il a eu un accident, il m'a oublié, il a fugué, il a été irrésistiblement séduit par un super-méga canon qui s'est éprise de lui la seconde où elle a croisé son regard, ...."

Du genre quand ce maudit téléphone ose enfin émettre un son, à prendre un ton bien détaché "Ah, c'est toi?", à blatèrer des paroles stupides et quand il raccroche à me dire "Sa voix n'était-elle pas bizarre, pas aussi chaleureuse que d'habitude?..."

Tout ça pour dire que ce failli bouquin à 2€, m'a rassurée: "Ouf,  j'aime encore lire!


Editions Gallimard et  Folio
Crédit couverture: Edition Folio et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

nath 15/08/2008 21:55

Suite à ton billet, j'ai acheté ce mini roman... A bientôt...

Moustafette 22/03/2008 22:34

Sophie me l'a envoyé de son île polynésienne, elle avait elle aussi bien aimé. En général j'apprécie bcp ce qu'écrit cette auteure.

Anne 23/03/2008 10:20



Tu ne sera pas déçue...



yueyin 20/03/2008 11:13

JE ne connais pas l'auteure mais je me fais un plaisir de la noter ;-)

Anne 21/03/2008 08:35



Elle mérite d'être lu. Je crois que c'est la petite fille de François Mauriac...



Joelle 19/03/2008 14:13

Je l'ai déjà noté (j'aime bien voir que les avis sont tous positifs !). Et moi aussi, je suis comme ça devant mon téléphone quand mon homme est loin de la maison pendant des semaines (à cause du boulot) .... comme je ne sais jamais quand il va m'appeler, je veux être sûre de ne pas le louper !

Anne 20/03/2008 09:21

Les absences de plusieurs semaines, ne doivent être facile à vivre...

clochette 18/03/2008 12:17

Et tu en parles si bien que je l'ajoute sur ma LAL !

Anne 19/03/2008 09:41

Merci Clochette!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone