Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 18:08
C'est Elfe qui la première m'avait donné l'envie de lire ce livre irlandais de Jennifer Johnson. C'était il y a presque 2 ans déjà!




Clara est en convalescence pour son corps opéré et son coeur détruit...pleine de fatigue et de chagrin.

Lar porte le deuil, depuis 2 ans, de sa femme et de sa petite fille...plein de haine et de désespoir.

Ils vont vivre quelques jours l'un près de l'autre....



Je n'ai pas envie d'en dire plus sur la trame de ce roman que j'ai dévoré.
Il n'y aurait, de toute manière, pas grand chose à ajouter à ce résumé, puisque la force de ce texte n'est pas l'intrigue mais les personnages. Tour à tour ils narrent leur histoire avec des mots teintés d'humour et d'autodérision, dans un langage d'autant plus émouvant qu'il reste spontané. Leurs élocutions sont "comme dans la vraie vie". Tant et si bien que maintes fois mon quotidien fut occulté et je me trouvais face à eux, à les écouter! Du bonheur pur, cette évasion...

Le deuil est la structure de ce livre, avec cette question:  "Ne plus souffrir de la perte d'êtres chers, est-ce les oublier? Est-ce ne plus les aimer?". Les réponses viendront d'elles-mêmes au fils des pages.

Malgré son thème, ce récit n'est pas triste, puisqu'on y trouve aussi l'espoir de la vie qui continue...malgré tout.

Florinette l'a lu le mois dernier pour célébrer la St Patrick et a ressenti, comme moi, tout plein d'émotions.

Papillon, elle, l'a trouvé plutôt décevant par rapport aux autres titres de l'auteure. Une bonne raison, pour moi, de vouloir les lire!

Sur Amazon,  Clarabel et Laure ont semé leurs avis.

Choupynette partage mon coup de coeur.


Editions Belfond et 10/18  
Crédit couverture: Edition 10/18 et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

saint valentin 09/01/2009 23:25

merci pour cette idée de livre. ton texte done vraiment envi de l'acheter et de se plonger dedans...bonne continuation

Eireann Yvon 20/04/2008 23:23

Bonsoir.Étrangement « Ceci n'est pas un roman »et « Petite musique des adieux » sont parmi les titres que j'aime le moins de cet auteur!Yvon

Anne 21/04/2008 08:36


Et bien les autres titres doivent être des vraies merveilles alors!


kathel 14/04/2008 14:22

Je le note ! J'ai dans ma PAL "Ceci n'est pas un roman" et le dernier, intitulé "De grâce et de vérité", me tente bien aussi ! A découvrir donc...

Anne 14/04/2008 18:03


J'ai maintenant très envie de lire moi aussi "Ceci n'est pas un roman". C'est bien, il est sorti en 10 18.


yueyin 14/04/2008 10:08

J'ai décidément très envie de découvrir cette auteure, oui vraiment .... :-)

Anne 14/04/2008 18:04



Bonne balade irlandaise ;-)



ELFE 14/04/2008 09:01

Je suis contente que ce livre t'ai plu!!!!

Anne 14/04/2008 09:14


Tu vois ici le résultat d'un billet que tu as publié il y a 2 ans: les blogs ont un petit côté merveilleux, non?!


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone