Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 09:00
Ce roman de Franz Bartelt est un livre voyageur proposé par Val.



Dans le village de Cons-sur-Lombe, la vie est belle! Il fait toujours beau, le maire est jovial, la nourriture et le vin demeurent abondants, les malades ne sont pas bien maladifs, la fanfare, l'accordéoniste et les majorettes sont toujours partants.
L'avenir est même prometteur, avec son projet d'aire de loisirs. Mais pour ce dessein il faut d'abord reloger Mr et Mme Capouille les "pauvres du village". Pas de soucis: tous les villageois sont ravis de devenir généreux!




Moi qui suis toujours attirée par les romans sombres, tristes et douloureux, cette lecture m'a fait un bien fou! J'ai gardé le sourire de la première à la dernière ligne!
Les personnages plein de bonhomie, de travers bien sympathiques sont parfaitement "dessinés" et même attachants! Je l'aimais bien, par exemple, cette brave Mme Pralotine, toute en rondeurs, bien appétissante aux yeux de Mr l'abbé!
Pour ne rien gâter, l'intrigue tient en haleine comme un "vrai roman" et les références à de grands poètes sont aussi nombreuses que dans un "grand roman".
Petites tares et défauts gentillets de l'humain vont, après ce livre, recevoir toutes vos indulgences...

En regardant la bibliographie de l'auteur, j'ai réalisé que c'est lui qui avait écrit "Les bottes rouges": un récit sur les correspondants de presse locaux. Il m'avait déjà tout autant amusée.

Ce livre voyageur parti de chez Val, a fait escale chez Bellesahi et il part maintenant chez Anjélica.
A lire l'avis, également, souriant de Laurence.

Edition Le Dilettante   
Crédit couverture Edition Le Dilettante et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

nath 15/08/2008 21:54

Ce roma était sur ma PAL de vacances. J'ai savouré, la preuve ici : http://leslecturesdenath.over-blog.com/article-21955343.html A bientôt...

BelleSahi 14/04/2008 14:08

un coucou en passant ! Bises !

yueyin 14/04/2008 10:05

J'adore les livres qui font du bien... je note Anne, je note :-)

Anne 14/04/2008 18:04


De temps en temps il faut se faire du bien!


anjelica 13/04/2008 21:59

Il va donc y avoir encore un jour cette semaine où je vais aimer ma BAL :)

Anne 14/04/2008 09:11



Demain ou après-demain!



Joelle 13/04/2008 18:13

Je l'avais noté chez BelleSahi ... un excès de lectures amusantes et sympathiques ne nuit jamais :)

Anne 14/04/2008 09:07


Aucun excès de lectures ne nuit ;-D


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone