Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 11:44

Avant de renvoyer ce livre voyageur à Anjélica, j'ai pris soin de recopier ce bel extrait:


"On croit que le temps efface les choses, mais non. Il les remplace, il les recouvre, il les ensevelit. Sur le visage de la jeunesse, il enchevêtre des lignes, des plis, des rides, tout un travail de d'application qui transfigure sans rien ôter. Sous la face terrible du vieillard les traits du jeune homme demeurent, imperceptibles, et même ceux de l'enfant. Le miroir ne le sait pas. Mais le miroir connait si peu l'homme qui se regarde."


Je pense que ce texte doit aussi être valable pour nous les femmes...

Partager cet article
Repost0

commentaires

lily 14/04/2008 18:09

très joli extrait en effet...Les miroirs sont aveugles à l'essentiel, c'est vrai !

antigone 14/04/2008 06:46

Je pense aussi Anne... Merci pour cette belle citation. Bonne journée !!

Anne 14/04/2008 09:13


Ce passage m'a plu dés ses premiers mots.


sylire 13/04/2008 19:18

Oui, c'est un très bel extrait, si juste ! Bonne soirée de dimanche Anne !

Anne 14/04/2008 09:10



Juste oui, mais moi j'irais quelquefois jusqu'à dire: "Non seulement mon miroir ne me connait pas, mais en plus il me déteste!"



la Pyrénéenne 13/04/2008 16:10

C' est beau en effet ... ;-)

Anne 14/04/2008 09:06


Il n'y a en effet pas que du "drole" dans ce roman, et c'est bien.


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone