Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

3 mai 2008 6 03 /05 /mai /2008 09:20
Un roman de Jean-Guy Soumy acheté au "feeling"....




Grace est une brillante avocate New Yorkaise. Accompagnée de son mari, elle doit se rendre à Genève pour un important congrès. Voulant joindre l'utile à l'agréable le couple traverse la France par les chemins de traverse.
Au moment où ils franchissent les plateaux d'Auvergne une tempête les surprend.
Grace et Christopher trouvent refuge dans un hameau, auprès de Thomas.
 



Samedi Antigone, Bel Gazou et moi avons discouru sur les effets bénéfiques des blogs. Nous disions qu'ils nous obligeaient à nous surpasser.
Oui, mais....régresser, de temps à autre, qu'est-ce que c'est bon aussi!

Parce qu'ici, pas d'hésitation possible, ce n'est pas de la grande littérature!
Il y a même  de l'"Harlequin" dans ce roman: une pauvre petite fille riche qui, sous des dehors arrogants, cache une blessure d'enfance et un bel homme, solitaire, fort, ténébreux mais vulnérable vont être irrésistiblement attirés l'un vers l'autre, une rencontre de 2 êtres que tout sépare, une romance impossible sur fond de nature hostile.
On ne peut plus clichés mais j'ai adoré retrouver une âme de lectrice adolescente et fleur bleue!

Que l'héroïne soit une femme des villes perdue dans ses carcans de modernisme, devant retrouver ses instincts et ses sensations primitifs pour s'adapter à la vie de campagne n'est, sans doute, pas étranger à mon engouement pour cette histoire....


Edition Robert Laffont et Pocket  
Crédit couverure: Edition Pocket et Fnac.fc

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Joelle 15/05/2008 08:54

Heureusement qu'on lit des choses légères de temps en temps ! Cela fait du bien de rêver avec un roman où il n'y a pas trop à réfléchir :)

Anne 15/05/2008 09:04


C'est reposant pour les grands esprits intellectuels que nous sommes !!!! mdr


Karine 03/05/2008 23:50

D'accord, ça fait du bien parfois de lire des trucs légers et fleur bleue!  Je ne sais pas si je vais noter celui-ci mais  ça m'arrive souvent, à moi aussi!

Anne 04/05/2008 10:07


Je ne pense qu'il soit vraiment à noter, mais il peut vous donner des envies de choisir, pour prochaine lecture, un récit romanesque à souhait ;-)


amanda 03/05/2008 20:48

tu sais, je crois que j'aimerais relire le roman de mon adolescence, du pur Daniele Steelle façon harlequin, bien mièvre et en même temps il m'a transportée !! et je crois que oui, parfois, ça fait du bien de s'abandonner un peu, je suis entièrement d'accord avec toi

Anne 04/05/2008 09:56


Si un roman mièvre est écrit dans un français correct, je peux très bien me laisser emporter de temps à autre moi aussi!


bel-gazou 03/05/2008 16:10

sommeille bien sûr! grrrrrr !

Anne 03/05/2008 16:36


J'avais même pas remarqué ;-)


antigone 03/05/2008 15:31

Entièrement d'accord, il fait bon parfois "régresser" un peu, c'est détendant... Et puis , si le thème te plaisait, tant pis pour la "grande "littérature !! Bises.

Anne 03/05/2008 16:35


Là j'avais vraiment l'impression de retrouver mes 15 ans! 


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone