Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 10:19
Rien à voir avec le film éponyme!
C'est un roman d'Abedelkader Djemaï  tout droit venu du dernier Salon du livre. Tout droit, à peine, puisqu'il a d'abord fait escale chez Alice, histoire de s'envelopper dans un paquet cadeau qui m'était destiné!





Un jeune garçon algérien de 11 ans, passe ses premières vacances dans un camping de bord de mer. Un lieu de villégiature populaire, bondé où l'enfant va vivre ses premiers émois: prémices d'adolescence indifférents aux signes avant coureurs d'une guerre civile.




Je sais que c'est complètement cliché (et très peu recherché!) d'écrire qu'un récit est haut en couleur, mais je ne trouve rien d'autre pour le définir.

Pas la couleur du soleil ou de la mer, mais les couleurs des personnages et du lieu.

Les femmes cuisinent, troquent, languissent sur le sable un foulard ou un journal sur la tête. Je les imaginais parfaitement trainant leurs babouches, égrenant des paroles aux consonances chantantes.
Les hommes aussi sont beaux de pittoresque: les yeux noirs regardent les jolies "gazelles", les mains s'associent aux dires pour vanter, jérémiader ou rêver.
Mais ce camping "zéro étoiles" obtient la palme du multicolore! On y trouve le gardien chauvin,  les sanitaires nauséabonds, les radiocassettes qui braillent du raï. Et aussi, les trop nombreuses tentes qui accumulent la chaleur, les denrées, les trésors de chacun. Qui abritent les soirées nonchalantes, les exhibitions de sa condition pour "faire jalouser" le voisin.

Pour finir de colorer ses 124 pages, l'auteur a parsemé multiples touches d'émotions et de sentiments. Ni trop, ni pas assez....quoi que...un peu plus auait rajouter encore quelques heures de lectures, pour mon plaisir.

Avec cet été qui tarde à venir, ce séjour sous le soleil d'Algérie ne peut que vous plaire!

Alice vous conseille ici d'autres titres de Abdelkader Djemaï

Editions Seuil ou Points  
Crédit couverture: Points et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Margoulette 28/01/2009 21:11

Bonjour ! Je faisais une recherche sur Camping, pour le lycée, je fais une recherche sur google. Je tombe sur des chroniques, et pour en avoir fait moi-même, je sais qu'elles sont pleines d'informations à prendre pour une lycéenne dans mon genre...Bref, et oh surprise, je vois Choupynette dans tes liens. Eh bien Choupynette est ma soeur ! =DVoilà, juste clin d'oeil à la coïncidence (internet n'est peut être pas si grand qu'il n'y parait). A bientôt !

Anne 29/01/2009 18:18



Je te fais un p'tit coucou soeurette!



antigone 24/05/2008 14:14

Forcément...je rigole avec ta soirée d'hier au soir !!! Je te comprends sans mal. Bises.

Anne 24/05/2008 15:05



J'avoue que j'ai pensé à toi...
Nous, nous sommes débrouillés comme des grands, sans déranger une secretaire ;-)
C'est surtout la galère pour les emplois saisonniers des enfants: pas un bulletin de salaire n'est présenté pareil et certains ne font même pas le cumul des heures travaillés.



sylire 24/05/2008 11:56

Une lecture pré-blog tu veux dire :-)Oui, désolée, j'aurais dû le préciser !

Anne 24/05/2008 12:06


mdr ! Oui forcément! Je n'ai pas encore la prétention d'être médium ;-D
Pas grâve: une visite de plus ou de moins chez toi, je ne suis plus à ça près!


Gambadou 24/05/2008 11:07

Un peu de soleil ne me fera du bien, parce que là.... il pleut toujours et encore !!!

Anne 24/05/2008 12:03


A Nantes aussi ;-((( Ras le bol!


antigone 24/05/2008 09:32

Allez, je passe sur ce titre...mais je te fais un petit coucou quand même !! Ouf, c'est week-end !!! Bises.

Anne 24/05/2008 10:23


Week-end et grasse mat'? ;-)


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone