Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 09:37
Il y a un moment que, fortement influencée par vos billets,  j'avais envie de découvrir Laurent Graff.
Le hasard a mis ce très court roman (à peine 2h de lecture) entre mes mains.






Le narrateur est un péagiste de plus en plus désoeuvré. Le monde entier se déserte: seuls quelques humains continuent de vivre, sourds à un "cri" qui tue le reste de l'humanité.






"Le cri" est de ces romans dont il ne faut absolument rien dire, sous peine de gâcher la lecture de ceux qui l'ouvriront...

J'ai du mal à exprimer vraiment mon ressenti. En cours de lecture, je m'ennuyais un peu, non pas que le style ou l'intrigue ne m'accrochais pas mais par perplexité. Je ne savais pas trop ce que je lisais, ni où j'allais. Mais comme la fin éclaire toute l'histoire, je l'ai refermé en disant que ce texte était une véritable réussite. L'effet "Sixième sens"...


Elles n'ont rien dévoilées, mais elles ont bien su en parler: Alice, Cathulu, Clochette, Florinette, Tamara


Editions Le Dilettante et J'ai lu
Crédit couverture: Edition J'ai lu et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Joelle 30/06/2008 12:08

Je l'ai dans ma PAL mais je n'avais pas osé m'y lancer vu ma découverte peu concluante de cet auteur avec "La vie sur Mars" !

Anne 30/06/2008 17:31


L'avantage avec celui-ci, c'est qu'il ne demande pas beaucoup de temps de lecture. Tu ne risques pas grand chose à te lancer.


Laurence 26/06/2008 09:35

Ayant lu tous les romans de cet auteur, "Le cri" reste sans doute aucun mon préféré. :)

Anne 26/06/2008 10:55



J'ai bien fait de commencer par celui-ci alors!



clochette 20/06/2008 23:12

Enocre une lecture en commun, moi ça m'a bcp plus car mon ami a bossé dans une cabine de péage et c'est très ressemblant au début !

Anne 21/06/2008 09:51


Il doit, quand même, voir passer un peu plus de véhicules que le narrateur ;-)))))


la Pyrénéenne 20/06/2008 12:47

Allez oui , il arrive ( le week-end , hein ... pas le cri ;-)) COURAGE ! Et bisous ...

Anne 20/06/2008 13:24



mdr!!!!!Courage à toi surtout qui va certainement bosser....



Tamara 20/06/2008 11:14

J'ai lu plusieurs autres romans de l'auteur mais celui-ci reste mon préféré... bien que je ne me souvienne plus de la fin (j'suis grave, comme disent les djeunz) !!!

Anne 20/06/2008 13:22


Sa lecture est tellement rapide, qu'il n'est finalement guère étonnant d'oublier ce roman. Rien de grave à ça, à mon avis...mais c'est vrai qu'il n'est pas celui d'une djeunz ;-D


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone