Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 13:48
J'interdis à quiconque de me dire que je n'ai aucune volonté: pour ce roman de Janet Evanovich j'ai résisté des mois entiers au forcing de certaines (Tamara et Caroline en autres...mais il était inutile de les citer, elles se seraient reconnues sans problème!).
C'est vrai que j'ai fini par céder, mais par hasard et non pas par faiblesse!
Il se trouvait pile dans ma bouquinerie le jour où je n'avais QUE 6 livres en mains. N'aurait-il pas été déshonorant pour une LCA d'acheter moins de 7 bouquins d'un coup?





"La prime" est la première enquête* de Stéphanie Plum.

Cette jeune trentenaire, célibattante un peu étourdie, se retrouve au chômage. Ses meubles et électro-ménagers vendus, son frigo vidé,  elle accepte de devenir chasseuse de primes pour son cousin, patron d'une "Agence de Cautionnement Judiciaire".




En lisant les 30 premières pages, de ce bouquin mi Chick-list, mi polar, j'ai pensé: "Pssssst...c'est vraiment moyen!". J'ai ressenti comme une once de fierté: finalement je suis plus "intellect" que les autres! 
Moi, je suis pas enthousiaste face à ce p'tit bout de roman sans prétention!
Moi, cette Stéphanie je la trouve immature et ridicule!

Et puis...et puis... j'ai commencé à rire bêtement, à tourner les pages fébrilement, à fantasmer sur un italien macho, à vouloir être la copine cette nana-là.
J'ai soudain réalisé que je n'étais pas plus fine que vous!

Allez au diable fierté, amour-propre et pudeur! Je le dis haut et fort: "A plus de 40 balais, une amoureuse de la belle littérature peut, quand même, avoir grand envie de se jeter sur tous les titres de la série!"

(*D'après les spécialistes, il y en auraient 14 de publiées à ce jour)


Goelen, aussi, vient tout juste de succomber.

Editions Grasset et Pocket (avec une couverture tellement affreuse, que j'ai recouvert mon exemplaire pour ne pas l'avoir sous les yeux!)  

Crédit couverture: Edition Pocket et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Brize 10/09/2008 21:37

Mon unique tentative pour lire ce tome 1 doit remonter à l'époque où Tamara a commencé à en parler... et j'avoue que je n'ai pas dépassé ce (fatidique, apparemment !) stade des 30 premières pages !!!

Anne 11/09/2008 09:13


Tamara vante très bien les aventures de cette chasseuse de prime ;-D


Tamara 19/08/2008 13:01

Ton billet m'a bien fait rire ! Il n'y a hélas que 9 tomes traduits en français pour l'instant... Tu as encore de quoi faire ! :_)

Anne 20/08/2008 08:20


Tu as été de celles qui ont réussi à m'avoir à l'usure ;-D


yueyin 09/08/2008 20:41

hihi encore une ! Bienvenue au club ! ;-)

Anne 11/08/2008 16:07


Je suis la première surprise d'y adhérer!


anjelica 07/08/2008 13:24

Je fais de la résistance, je n'ai pas encore succombé mais jusqu'à quand ? 

Anne 07/08/2008 14:13



Comme moi, jusqu'au jour où tu "tomberas dessus"!



Thaïs 06/08/2008 16:32

juste un coucou. Je croise les doigts pour Jéeémy, je sais ce que c'est que d'écrire et écrire et attendre et attendre. C'est quand on s'y attend le moins...courage !

Anne 07/08/2008 08:03


Merci Thaïs, mais malheureusement la réponse fut négative :'-(
Il cherche un contrat de professionalisation pour faire une maitrise comptable et ce n'est pas plus facile à trouver qu'un CDI ;-(


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone