Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 18:10
Et voilà, je viens de finir mon dernier livre de la sélection Landerneau. Ce roman de Yasmine Char est celui qui fut primé.



Elle a 15 ans.
Elle vit au Liban.
Elle cohabite avec la guerre, l'abandon de sa mère, le désespoir de son père, la tyrannie de sa famille.
Elle refuse de subir.
Alors elle apprend le maniement des armes et elle aime. Intensément, d'un amour proscrit, pour se sentir libre.






J'ai aimé ce roman, mais sans rien ressentir d'autre que le plaisir de lire. Je suis restée complètement extérieure à la vie de cette adolescente rebelle.
Sans réussir à vraiment "mettre le doigt" sur le pourquoi. L'écriture est simple et belle, les détails ni trop ni pas assez nombreux, la trame facile à suivre, le contexte forcément émouvant, mais il m'a manqué "un p'tit quelque chose".
Peut-être un meilleur suspense: on sait par exemple très vite que quoi qu'il arrive la jeune fille survit.
Ou alors un peu plus d'originalité: d'ailleurs dans de nombreux billets on lit des "il m'a fait penser à...": "Nikita", "L'attentat", "Les sirènes de Bagdad" ou "Garçon manqué", au choix.

Amanda, elle, a pensé que l'auteure pêche par excès de thèmes. Peut-être aussi...?

Je qualifie ce livre de "juste un bon roman", Cathulu de "roman inconfortable", Lilly de"roman où tout est admirablement retranscrit", Caroline de "très beau roman", Alice de "roman très intéressant pour la force qu'il dégage".


Je prépare, pour ce week-end, mon billet qui dévoilera mon lauréat Landerneau.

Editions Gallimard  
Crédit couverture: Edition Gallimard et Fnac.fr


PS: Inutile de laisser des com' pour me dire que mon billet ne fait pas avancer le Schmilblick: j'en suis déjà consciente ;-(

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Lou 21/08/2008 16:20

Commentaire fort judicieux de ta part...:) Mais effectivement, après lecture je maintiens : j'ai préféré lire vos billets !

Anne 22/08/2008 10:05


Donc la fin du livre du roman ne t'as pas convaincue!


Lou 20/08/2008 16:28

2e livre du prix commencé et laborieusement parcouru... je n'ai pas encore fini, j'ai lu environ un tiers de ce livre et trouve toutes vos critiques plus intéressantes les unes que les autres, même si je ne sais pas si vos éclairages me permettront de prendre plus de plaisir à la lecture.

Anne 21/08/2008 08:25


Nous voilà bien, si tu trouves nos critiques plus intéressantes que le livre lui-même!!!! :'-D


nath 16/08/2008 20:53

Merci beaucoup Anne...

nath 16/08/2008 14:42

Anne, compte sur moi pour lire ce roman prochainement et donner  mon avis sur mon blog. Je te souhaite un bon week-end ainsi qu'aux tiens (merci pour ton passage sur mon blog). A bientôt...

Anne 16/08/2008 15:47


Bonne prochaine lecture!


sylire 16/08/2008 10:53

Ah, chacun devait sélectionner son propre prix ? Je n'avais pas compris... C'est gentil de me le proposer mais vu ma PAL du moment il attendra.

Anne 16/08/2008 12:06


Mais qu'est-ce qu'elle peut bien avoir ta PAL du moment?????!!!!!!!!!


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone