Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 18:11
LA CATHEDRALE ST-ANDRE
 
Place Pey-Berland
Bordeaux
 
A peine moins grande que Notre-Dame de Paris, cette église majestueuse possède une porte royale, célébre pour ses scultures gothiques et à l’intérieur, un beau vaisseau avec un chœur gothique, des belles orgues Renaissance
 
 
Histoire
La cathédrale Saint-André est un assemblage de deux parties différentes: une nef du XIIIe siècle à base romane, vaste et unique, et un choeur considéré comme un très beau spécimen du gothique rayonnant. Une dissemblance qui renvoie à l'histoire de la ville.
Pendant les premiers siècles de domination anglaise (1154-1453), Bordeaux a prospéré et, très vite, a ressenti le besoin d'agrandir sa cathédrale, jugée trop petite. La cité était riche et rien de lui ne semblait trop beau. Le transept puis le choeur, tous deux immenses, furent élevés sur les ordres de Bertrand de Got, l'enfant du pays qui, avant de devenir Clément V, fut, entre 1300 et 1305, archevêque de Bordeaux. Mais les travaux furent ensuite pratiquement arrêtés à cause de la guerre de Cent Ans, à l'exception de la tour-clocher Pey-Berland, surmontée d'une haute flèche, construite en 1440 par l'archevêque qui lui donna son nom.
Les travaux ne reprirent que lorsque les Anglais eurent été chassés. Mais les temps étaient encore très durs, le royaume de France tout entier devait se relever de ses ruines et, lorsqu'il fallut entreprendre la construction de la nouvelle nef, faute d'argent, on renonça à démolir la vieille nef et on se contenta de raccorder tan bien que mal les deux parties de l'édifice, ce qui vaut à Saint-André de posséder un choeur plus élevé que sa nef.
La cathédrale a deux façades, nord et sud, aux deux extrémités du transept, la plus achevée étant celle du nord avec ses tours, ses flèches de 81 m (266 pi.) de haut et son portail merveilleusement orné de personnages du XIVe siècle. S'y ajoute, à droite, le fameux portail Royal, dont les statues datent de la moitié du XIIIe siècle.
Au XIXe siècle, la cathédrale fut restaurée car elle avait beaucoup souffert de la Révolution. On renouvela le mobilier entièrement disparu par celui d'autres églises et monastères désaffectés. On en profita pour remplacer la flèche de la tour Pey-Berland, détruite au passage d'un ouragan au XVIIIe siècle, par une gigantesque statue de cuivre doré, Notre-Dame d’ Aquitaine. Le bourdon date de 1853 et pèse 11 tonnes.
La cathédrale mesure 124 m (407 pi.) de long, 18 m (59 pi.) de large au transept, 23 m (75 pi.) de haut dans la nef et 29 m (95 pi.) de haut dans le choeur. Elle est classée « monument historique » et inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1998.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Balades
commenter cet article

commentaires

Nounouchette 23/07/2006 12:19

Une cathédrale chère à mon coeur... Tu as sans doute dû apercevoir lors de ta visite des peintures murales médiévales dans une petite chapelle du choeur. Si tu n'as pas eu l'occasion de la visiter avec un guide, voici qui pourrait peut-être t'intéresser: http://hesperia.canalblog.com/archives/2006/02/25/1418881.html

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone