Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:08

J'avais beaucoup aimé ce roman de Josiane Balasko et il n'était pas question que je loupe l'adaptation ciné qu'elle en a fait.

 

J'ai retrouvé intact l'ambiance du livre: son humour doux-amer et ses émotions.

La solitude d'une femme vieillissante, seule quand Monsieur est parti avec une plus jeune, est traitée sans compassion mais avec énormément de tendresse.
Nathalie Baye tient ce rôle avec une féminité, un naturel, une classe et une autodérision que je lui ai enviée pendant tout le film.

Dans le scénario, sa séduction fait amplement le poids face à la jeunesse arrogante d'Isabelle Carré: c'est bon pour notre moral, mesdames mes conscrites ;-)

Quant au sujet (le recours par certaines femmes aux hommes prostitués, pour combler leur viduité) il est abordé avec pudeur. Rien de choquant pour notre moralité.

Ce film est riche de beaucoup d'autres thèmes: le poids de la famille, la tentation d'oublier ses lignes de conduite quand on manque d'argent, l'amour fraternel et l'amour tout court.

Une séance de pur plaisir.

Si vous avez aimé le livre vous ne serez pas déçus et si vous ne l'avais pas lu...vous ne serez pas déçus non plus!

Parmi nous, Laure ne l'a d'ailleurs pas été!


Crédit affiche: Allociné.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Zibeline 12/10/2008 11:12

Ce film m'a bien plu, j'ai passé un bon moment et le duo Nathalie Baye / Josiane Balasko fonctionne à merveille, je vous le conseille.

Anne 13/10/2008 08:58


J'aime bien quand les com' sont du même avis que moi ;-D


anjelica 09/10/2008 20:39

Je n'ai pas lu le livre mais je pense que je verrais le film. J'aime beaucoup nathalie Baye. 

Anne 10/10/2008 07:47


Tu admireras la prestance avec laquelle elle interpréte son rôle!


yueyin 07/10/2008 22:11

j'ai terriblement envie de le voir ce film... va falloir que j'arrange ça en faisant le tour des copines :-))

Anne 08/10/2008 08:11


A mon avis, tu n'auras pas de problèmes pour trouver des volontaires ;-)


Marie 07/10/2008 21:35

J'ai entendu les actuers à l'émission du Fou du Roi,ça donne envie d'aller voir le film !

Anne 08/10/2008 08:10


Souvent les promos sont peu conformes au film, mais là tu peux tenter je pense!


antigone 07/10/2008 19:53

Je le verrai en DVD, sans doute. Je lis ton compte rendu du 6/10...je suis dans le même état, tu as raison, c'est l'automne !! Bises, j'espère que ça va mieux !!

Anne 08/10/2008 08:09


Ce n'est pas que ça aille vraiment mal, mais l'automne nous file des coups blues passagers. La prestective de ces jours raccourcis peut-être. Ou regrettons-nous de ne pas savoir tenir
tout ce que nous nous étions promis au retour de vacances...


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone