Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 18:24
Non, vous ne rêvez pas!
Moi qui depuis des années ne regarde plus la télé, j'ai bien lu cette autobiographie de Jean-Pierre Foucault!


Ma collègue qui travaille en binôme avec moi, est une fille vraiment sympa. 
Nous déjeunons ensemble à la cantine et sommes très indulgentes l'une envers l'autre.
Elle m'écoute lui raconter mes lectures du moment et m'emballer pour des auteurs qu'elle ne connait pas.
Moi je l'écoute me conter des intrigues de séries policières, me rapporter les slogans publicitaires et surtout me poser les colles de "Qui veut gagner des millions". Inlassablement, elle m'en rappelle les règles que j'oublie sans cesse (mais je ne fais pas beaucoup d'efforts pour les retenir!). Et surtout elle s'étend sur la gentillesse de son présentateur. Quand elle prononce "MON Jean-Pierre", sa voix est pleine de trémolos admiratifs!

Après avoir lu son autobiographie, fort émue par sa lecture, elle me l'a prêtée! J'ai eu beau résister en prétextant des livres en attente, un intérêt inexistant pour ce genre littéraire...Rien n'y a fait: ce bouquin a rejoint ma PAL!
Je l'ai commencé en me disant que je lui rendrait "navrée de ne pouvoir aller plus loin que les 30 premières pages".

Et la surprise fut de taille! Impossible de lâcher ce fichu bouquin! L'écriture est magnifique: pleine d'émotions et d'humour.
L'auteur raconte son enfance dans le Marseille des années 60. Les anecdotes sont réjouissantes, la description du midi poétique et la nostalgie très douce. C'est sourire aux lèvres que j'ai retrouvé les rouleaux de réglisse au coeur coloré, le catalogue Manufrance, le Solex, la 2CV, l'unique chaîne de TV....
Derrière les mots pleins de vie et de soleil, se cachent aussi ceux de la tristesse, de la tendresse, de l'amour d'un fils. L'adolescent orphelin est toujours douloureusement présent au coeur de cet homme de 60 ans, et il a su admirablement bien l'exprimer.

Je me fiche de savoir si la médiatisation de l'auteur peut faire douter de la sincérité de cette autobiographie: sa lecture m'a apportée beaucoup de bonheurs, le reste m'indiffère...

Je comprendrais que malgré mon avis enthousiaste, vous ne notiez pas ce titre: nos a prioris ont, quelques fois, la vie dure!
Notre amour propre aussi d'ailleurs: je n'ai pas été capable d'assumer le fait de lire ce livre. Je l'avais recouvert pour en cacher le titre.
Au moins, je trouve le courage de vous avouer l'avoir dévoré...


Editions Calmann-Lévy et Pocket 
Crédit couverture: Editions Pocket et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Joelle 03/11/2008 15:39

Hé, il n'y a pas de lectures honteuses ;) On peut trouver d'excellentes choses là où on s'y attend le moins !

la nymphette 30/10/2008 11:58

Parfois derrière le masque de la célébrité se cachent des hommes bien... Trop rarement!

Acouphene 27/10/2008 21:04

Mon père était à l'école avec Jean-Pierre Foucault à Marseille il y a bien des années de ça... Je ne sais pas si c'est lié mais j'ai toujours eu de la sympathie pour lui, alors pourquoi ne pas me laisser tenter !

Anne 28/10/2008 22:17



Alors c'est certain qu'il va vous plaire, puisqu'il ne peut que vous faire penser à votre père!



clochette 14/10/2008 23:55

Mais Jean-Pierre Foucault est quelqu'un d'extrêmement sympathique et je n'ai absolument aucun a priori sur aucune lecture, j'ai dévoré la série Arlequin quand j'étais adolescente et je pense que l'essentiel est que les gens prennent plaisir à lire. Ne soyons pas des littéraires snobs !

Anne 15/10/2008 08:55


J'adore cette expression de "littéraires snobs"!
Tu as tout à fait raison. C'est d'ailleurs pour cela que je préfère largement les critiques des blogueurs à celles des pros.


Tamara 14/10/2008 18:22

Tu as le courage de tes convictions, comment veux-tu que cela dégrade ton image ? :-)Je pense que si une collègue sympa me fait le même coup qu'à toi, je prendrai cette biographie, tiens (comme J.P., j'ai passé mon enfance à Marseille...)

Anne 15/10/2008 08:04



Je parlais de mon image cérébrale ;-D
Ton enfance à Marseille était bien longtemps avant le début des années 60, mais tu pourrais peut-être y retrouver des quartiers que tu connais.
Dis donc, Paris ça doit te changer!



Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone