Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 17:40

Tous les soirs, une coursière de l'institut pathologique vient chercher des prélèvements à la clinique.
Hier 19h45, je suis à l'accueil et la voilà.

La coursière (s'exclamant): Oh, là, là!!!! Qu'est-ce que tu as les yeux pochés!!!!!!

Moi  (d'une faible voix, pleine d'espoir) : Ce sont peut-être les néons....

La coursière : Non, non, t'as vraiment d'énoooooormes cernes !

Oufffff! Me voilà rassurée sur ma santé mentale!

C'est vrai quoi! Des fois, je pourrais bien me demander si ces paupières fatiguées ne sont pas le reflet de mon imagination. Ou si ce complexe n'existe pas qu'au fond de mon esprit dérangé.

Moche mais pas folle...ça console!


Crédit  photo (sept 08): Frédéric, qui a la gentillesse de vouloir me faire croire que ces rides autour de mes yeux sont attendrissantes... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 03/11/2008 15:41

Tes rides sont le témoin de ta vie et de tes sourires ... qui a-y-t-il de plus beau que des rides de bonheur ? Rien !

Nanne 27/10/2008 15:50

Les rides autour des yeux sont le sourire du regard, Anne. Et elles sont attendrissantes au possible. Elles donnent un sentiments de sagesse.

Anne 28/10/2008 16:39


Je n'en passerais bien quelquefois de la sagesse!


Florinette 17/10/2008 15:40

Si elle appel ça des cernes, alors tout le monde à l'air fatigué !! ;-)Et je suis bien d'accord avec ton mari !

Anne 18/10/2008 08:25



Merci, t'es gentille Florinette!
Mais mes cernes encore sont plus accentuées aujourd'hui  que sur cette photo où j'ai bronzée et reposée ;-(



Brize 16/10/2008 19:06

Anne, ne regrette pas le port de lunettes : crois-moi (je sais de quoi je parle !), ça te donne l'impression qu'on les voit encore plus, tes petites imperfections autour des yeux, avec le verre grossissant !Ta coursière n'est qu'une méchante bonne femme, dont la remarque désobligeante et dont elle ne peut ignorer qu'elle te blessera (ou alors elle est complètement idiote) est peut-être dictée par la jalousie que tu lui inspires, parce que tu es plus mince qu'elle, plus intelligente, que tu as plus de charisme... que sais-je encore ! Si elle te cherche des défauts, c'est sans doute parce qu'elle te trouve trop de qualités et que ça l'embête !

Anne 18/10/2008 08:22


Zut, tu m'enlève le dernier espoir de cacher ces fichues cernes! Surtout que le port de lunettes, je serais certainement obligée d'y venir un jour ou l'autre...


bel gazou 16/10/2008 07:27

qu'est-ce qu'elle est jolie cette photo! tu sais quoi c'est juste une jalouse parce que tu fais si jeune! ces gens indélicates m'exaspèrent! c'est comme ceux qui te disent que tu a sun bouton alors qu'evidemment tu le sais et tu ne penses qu'à le dissimuler! il ya des jours on aimerait être une sorcière! mais toi tu es trop gentille! au fait, le persil, ça marche?d'accord avec toi pour els amgasins, les catalogues d ejouets et toutes les décos dans un magasin de Redon l'autre jour, non mais ça va pas non????m'en fiche j'achèterai pas!

Anne 16/10/2008 07:50


Mon Frédéric va être très content que l'on se détourne de mes rides pour s'interesser à la qualité de sa photo ;-D
C'était un joli moment, pendant nos vacances. Nous étions assis l'un en face de l'autre dans le jardin. Il faisait beau et bon sous le tilleul. J'écrivais mes cartes postales et lui jouait avec son
appareil photo. Attendri par "sa crevette"...
Pour le bouton, c'est vraiment ça! Idem avec sa frange que l'on vient de couper trop courte et de travers ;-D
Quand il m'arrive d'être une sorcière, ma conscience me rend malade, alors tant pis je bous et reste "gentille".
Non le persil ça ne marche pas: j'en ai la preuve chaque jour devant le miroir!
Le mois prochain , nous aurons les oeufs de Pâques, tu crois? :-(


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone