Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 08:00

Ce roman de Kirsty Gunn ....



Alice a annoncé qu'il était magnifique, une merveille.
Lily a confirmé qu'il était bouleversant.
Lou a acquiescé qu'il était poignant et poétique.




Alors pourquoi, moi, je n'ai rien ressenti?! Hein, pourquoi???? (tonalité toute dépitée)

Les longues descriptions du paysage m'ont ennuyée à bailler (bon, c'est vrai aussi, qu'un lac embrumé m'intéresse moins que ma sempiternelle Lozère).

Les scènes familiales m'ont parues trop brouillon pour être saisissantes; pourtant je sentais bien qu'elles devaient certainement l'être (sans doûte pour un lecteur beaucoup plus sensible que moi).

Je n'ai pas su éprouver l'intensité des sentiments de la jeune narratrice, même s'ils sont exprimés tout en nuances (mon vilain coeur a de ces côtés hermétiques certains jours!).

Le dénouement sous-entendu dès le début, je suppose pour donner du corps à l'intrigue, ne m'a pas semblé pesant du tout (j'avais même hâte qu'il arrive, que j'en finisse enfin ).

Je suis piteusement déçue...

Editions Christian Bourgeois et Points
Crédit photo: Edition Points et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Florinette 28/01/2009 12:32

Bon...ben...voilà...la gomme en l'air, je me demande si je dois le faire disparaître de mon carnet...ma foi, c'est toujours une place de gagner !

Anne 29/01/2009 18:17


C'est toujours difficile d'estimer si oui ou non on va "entrer" dans une histoire, quand celle-ci est toute en subtilités. Méfies-toi une place de gagner ce
sont souvent 2 livres qui la reprennent


Anjelica 26/01/2009 10:21

Comme tu dis  Mais ce n'est pas grave non plus. En tout les cas, moi j'ai l'habitude

Gambadou 26/01/2009 08:45

Peut-être parce que la pluie qui tombe actuellement ne donne pas envie de lire un livre sur ce thème ???

Anne 26/01/2009 08:50


Peut-être bien...
Quoi que contrairement au titre, c'est le soleil et la chaleur qui prédominent dans ce récit!


bel gazou 26/01/2009 07:26

allons bon! allez, tant pis, vivement le prochain! moi aussi je viens de subir une deception! lol je vais quand même allez voir chez les autres blogueuses ce qu'elles en disent! bises

Anne 26/01/2009 08:49


Il me reste quelques pages à finir du "prochain" et j'ai beaucoup aimé
Je te souhaite une même chance pour toi!


anjelica 25/01/2009 23:34

Cela arrive et on a pas toujours une explication 'explicable' .Mais je t'accorde que l'on a l'impression d'être 'bizarre' ;)

Anne 26/01/2009 08:47


Et si ça se trouve, ce n'est même pas une impression


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone