Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 11:50
En ce moment, j'"élague" un peu ma longue (très longue!) liste de romans notés, ici et là, chez vous.
Et avec Cypora Petitjean-Cerf, ce fut un plaisir de le faire.





Liane a 10 ans. Sa métamorphose de petite fille en femme s'amorce.
Comme une onde, sa lente mutation va secouer mère et grand-mère.
Chacune va repenser sa vie, essayer de se comprendre et vouloir en finir, enfin, avec certains deuils.





Le récit est construit de petits "chapitrets". Chacun, par la voix d'un des personnages, se fait  moment de vie. Au grès de ces instants drôles, tendres, émouvants ou tristes, l'histoire avance doucement.

Et le roman devient "roman doudou". Qui dorlote, réchauffe, fait sourire aux anges.

Il a blotti à mes côtés, d'attachantes petites filles, une maman bien fatiguée, une grand-mère bretonne,  une arrière grand-mère délirant sur des rêves érotiques, une femme de ménage au look "Marilyn Monroe".

Il m'a conté l'amitié vraie et éternelle, l'amour des livres capable de réunir un père et un fils, la maternité avec ses doutes, sa force ou sa douleur, les regrets encombrants qui deviennent une force. 

Et comme un doudou sans un brin de nostalgie n'est pas digne de ce nom, Liane et les autres sont assidues du feuilleton "Dallas".... souvenirs, souvenirs.... tous ces samedis soirs en présence de la famille Ewing...
Je crois bien que les "sacs à main pochettes" de Pamela et Sue Ellen, pourraient encore me faire rêver!

En autres, Cypora Petitjean-Cerf a aussi chouchouté Cathulu, Clarabel, LaureLilly ....


Editions Stock et Livre de Poche
Crédit photo: Edition Livre de Poche et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

¨Malona 20/03/2009 12:10

je viens de découvrir ton blog et je suis comme toi, je note...D'ailleurs, je viens d'ouvrir mon petit carnet pour marquer certains (beaucoup?) des livres que tu as lus!!

Anne 22/03/2009 08:51


Bienvenue chez moi Malona!
A bientôt pour ton avis sur nos lectures communes


pom' 04/02/2009 10:38

il faut que je decouvre cet auteur

Anne 04/02/2009 17:05


Elle vient aussi de sortir un autre roman "Le film", qui a l'air de plaire aux blogueurs


Lou 03/02/2009 16:17

Si Lilly et toi avez aimé, je note !! Et puis la couverture est irresistible !

Anne 04/02/2009 17:04



C'est vrai que cette couverture poche est bien réussie. L'exemplaire de la médiathèque était l'édition originale avec sa couverture bleu uni: nettement moins
sympa.



anjelica 02/02/2009 22:07

Un joli billet comme d'habitude

Anne 03/02/2009 15:31


Merci Anjélica


Gambadou 02/02/2009 21:04

toi, tu diminues ta LAL, et moi je l'augmente

Anne 02/02/2009 21:35


Normal: c'est l'effet des vases communiquants


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone