Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 08:15
J'ai reçu ce roman d'Eva Rice  paru en poche ce mois-ci, dans le cadre d'une offre promotionnelle. Mais les assidus de nos blogs l'auront déjà compris ;-)





1954: l'Angleterre émerge de ses difficiles années après-guerre et la jeunesse veut s'amuser, s'ébrouer.
La musique pop rock américaine va supplanter le jazz, les restrictions sont supprimées.
Pénélope et Charlotte, 2 amies de 18 ans, vont enfin pouvoir commencer réellement à vivre.




Sûr que les romans légers, la littérature britannique ne sont pas franchement mes tasses de thé(!), et pourtant j'ai vraiment pris plaisir à lire ce livre.
J'y ai trouvé une ambiance de "Grease" à l'anglaise: une comédie musicale parsemée de scones, de tasses en porcelaine, de vieilles demeures aristocratiques.

Il n'aurait pu être question que d'une romance de 2 adolescentes gaies, vives mais pas du tout. Les personnages secondaires sont nombreux et cependant jamais négligés. La personnalité de chacun d'eux est clairement définie, approfondie; je trouve que c'est suffisamment rare pour être souligné.
Tous se battent pour réussir à faire cohabiter leurs rêves, leurs ambitions avec leur quotidien.
Tous, aussi, sont Amoureux avec un grand A, et forcément on aime ça nous les faibles lectrices!

Sous un ton drôle, résolument optimiste, j'ai trouvé la trame bien menée.
Les intrigues s'entrecroisent, ne faiblissent pas et l'épilogue est parfaitement réussi.

Par contre, encore une fois, un "coup de gueule" après la 4ème: elle évoque une interrogation qui ne se présentera à l'héroïne qu'à la page 460! Franchement c'est abusé!

Des avis similaires au mien chez Alice, Clarabel, CunéJoelle, Lou et Praline

Editions Flammarion et Livre de poche
Crédit couverture: Editions Livre de poche et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

chiffonnette 31/03/2009 21:05

Il fait décidemment un tabac!

Anne 01/04/2009 08:28


Sans doute, parce qu'on a toutes besoin de temps à autre de lectures légères.


Edelwe 24/03/2009 12:37

Cela a l'air très attirant! je vais le noter! et noter ton blog dans mes liens par la même occasion!

Anne 25/03/2009 09:23


Merci Edelwe. Je ne connais pas ton blog, je vais aller te faire une petite visite...


Nath 14/03/2009 11:34

Ce roman est dans ma PAL, j'ai hâte d'en savourer son histoire... A bientôt !

BelleSahi 08/03/2009 17:18

Et moi il faudrait que je me relise ! Elles elles !!!!!

Anne 09/03/2009 09:20


T'inquiète, j'avais corrigé de moi-même


Géraldine 08/03/2009 16:55

Décidemment, Livres de Poche mettent le paquet sur ce livre.  Ils ont raison à priori car tous les avis que j'ai lu ces derniers jours sont très positifs.Quand à ton coup de gueulle concernant la 4ème de couv', si un jour du lance une pétition contre les 4ème de couv mensongère que nous signerions et enverrions à tous les éditeurs, je suis avec toi tou de suite !!!

Anne 09/03/2009 09:19


Je ne suis pas du genre revendicatrice active, mais bon on ne sait jamais


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone