Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 10:50
Pauvre Emmanuelle Pagano, qui a eu l'affligeant privilège de se retrouver entre mes mains la semaine où mon esprit, mon coeur, mes tripes n'étaient qu'un ramassis de confusions et d'angoisses!
Elle avait bien peu de chance de réussir à me faire entrer dans son roman.

Et effectivement, les premières pages furent relues plusieurs fois: impossible de me concentrer.

Puis, peu à peu, l'héroïne a pris forme, le paysage s'est dessiné. J'ai senti le froid du vent s'engouffrant dans les gorges. J'ai vu ces routes sinueuses enneigées et dangereuses. J'ai tremblé pour ces enfants dans le car scolaire.

Emmanuelle Pagano est forte, très forte.

Elle a fini par me capturer avec son histoire d'Adèle, conductrice de transport scolaire et ex petit-garçon!

Et pourtant pas de suspense intense.
Mais dans son écriture, il y a toute une sensibilité qui transparait.  
Une poésie dans la description des montagnes, une indulgence pour la différence, une certaine tendresse pour le milieu rural qui émeuvent.

Je fus beaucoup moins secouée qu'avec "Le tiroir à cheveux", mais le sujet est aussi moins sensible. 
De toute façon,me transporter, actuellement, loin de mon quotidien est déjà un exploit en soi!


Pour en savoir plus sur l'histoire (je suis conscience du piteux "de quoi ça cause" que je publie!), vous pouvez lire le billet de Clarabel.
Et pour savoir ce que ressent une lectrice à l'esprit plus réceptif, vous pouvez rendre visite à Antigone.

Edition POL
Crédit photo: Edition POL et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

arlette 23/03/2009 21:44

J'avais bien aimé ce récit si particulier et si intense

Anne 24/03/2009 08:16


C'est vrai que sans avoir l'air d'y toucher cette histoire est intense...


Folavoine 14/03/2009 06:41

oups, le lien http://www.vendredi.info/

Anne 14/03/2009 09:00



Une amie blogueuse m'a prévenu hier midi, mais 3 maisons de presse plus tard, toujours pas trouvé le fameuse revue!
Non, toute ma ville ne s'est pas précipitée pour me voir dans le journal : tout simplement cet hebdo n'est pas
beaucoup diffusé par ici
La chasse au trésor va se poursuivre aujourd'hui
Merci en tout cas Folavoine!



Folavoine 13/03/2009 19:52

L'hebdo "Vendredi" paru aujourd'hui est un spécial Salon du Livre. Il y a un guide de "tous les meilleurs blogs pour voyager sur la toile littéraire" (je cite) et que vois-je ? "Insatiable Lectrice. Tout est dans le titre. Coups de coeur, sauts de puce de la Littérature, avec sa majuscule, aux titres les plus triviaux. Un blog très personnel et furieusement sympathique."... J'étais toute contente pour toi... Oublie vite tes doutes ;-)

Gambadou 13/03/2009 08:52

Je viens de le finir.. C'était mon premier Pagano, et j'ai beaucoup aimé l'écriture et l'histoire. Pourtant je l'ai lu juste après un "coup de coeur", ce qui n'est pas toujours évident ! Et puis j'ai les idées claires parce que mes examens sont passés, Na !

Anne 13/03/2009 15:46


Chouette! J'ai hâte de lire ton billet
Alors je pourrais te dire :"Les résultats de tes examens te laissent les idées claires?!"


bel gazou 13/03/2009 07:20

ouh là, ça me fait un peu peur ça...j'ai cherché ses titres à la mediathèque sans succès, mais je ne me decourage pas...

Anne 13/03/2009 08:14


Ce titre-là est très lisible par toute personne même très sensible! Promis tu ne crains rien
Moi, j'ai eu la chance de trouver ses romans à la médiathèque.
C'est dommage, ses romans ne sont pas en poche


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone