Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 09:15

C'est le billet de Cuné qui m'a donné une envie irrésistible de lire très vite ce roman de Frédérique Deghelt.




Jeanne, gentille grand-mère surnommée Mamoune, vit seule ans un hameau savoyard. Elle fait un malaise, alors ses filles estiment plus prudent qu'elle séjourne dans un établissement médicalisé.
Jade, sa petite fille, lui propose plutôt de s'installer auprès d'elle, dans son appartement parisien.
Doucement, elles vont apprendre à se connaître.


 



Ce texte ne peut que plaire aux bibliophiles que nous sommes.
Mamoune a découvert les livres tard, a toujours lu "en cachette" pour ne pas être cataloguée "fainéante". Sans que son entourage ne le soupçonne, elle est devenue une véritable amoureuse de la littérature.
Alors tous ces chapitres du roman où elle donne sa voix ne sont que belles phrases sur le plaisir de la lecture. J'en ai recopié tout plein.
Malheureusement, pour ma LAL,  j'ai aussi relevé quelques titres à découvrir impérativement!

Pour moi, ce livre est à répertorier parmi "Les reposants".
Les mots pour évoquer les différences entre générations, la maternité, l'amour sont doux. Ils donnent une langueur au texte, bercent, enveloppent le lecteur dans une quiétude bienheureuse. 

Mais il fallait que je finisse ce livre pour comprendre qu'il était un véritable coup de coeur.
Pour être sincère, j'ai éprouvé quelque ennui au fil de l'histoire. Je trouvais qu'elle manquait un tantinet de dynamisme, qu'elle tournait un peu en rond, qu'elle semblait peu crédible.

Puis l'épilogue est arrivé, a éclairé toute l'intrigue et j'ai oublié toutes mes ergoteries. 
Ai eu comme une envie de le reprendre au début... mais il me faut le rendre à la médiathèque.(soupirs)

Bellesahi conseille de le déguster pour ses sujets passionnants. Clarabel le trouve désarmant de tendresse et envoutant.
Même les hommes peuvent apprécier ce livre: la preuve!


Editions Actes Sud
Crédit photo: Editions Actes Sud et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Marie 06/01/2010 08:58


Je viens de lire ce roman... Quel bonheur ! Sa lenteur et ses invraisemblances ne m'ont pas du tout gênée.
J'ai dégusté ce livre en me disant que c'est ce que devraient être les relations entre les différentes générations...


bill 05/06/2009 23:13

Je viens de me régaler avec son "La vie d'une autre" que je te recommande chaudement Bises

Anne 06/06/2009 09:03


Ma LAL explose, mais tant pis, je vais suivre ta recommandation
Bon week-end


Leiloona 02/05/2009 11:49

Nous avons eu le même parcours. J'ai trouvé qu'à certains moments le livre manquait de dynamisme, que l'écriture était trop simpliste. Mais une fois la dernière page, j'ai été bouleversée.

Anne 04/05/2009 08:09


Le tout pour ce roman est de résister à l'abandon au milieu: ce serait dommage!


pom' 08/04/2009 09:53

il me fais de l'oeil a chaque fois que j'ouvre le magazine du Grand livre du mois ;)

Anne 08/04/2009 18:14


Laisse-toi séduire!


Karine :) 03/04/2009 16:19

Il est noté depuis un bon moment, celui-ci... comment ne pas être tentée.  De plus, les histoires de grands-mamans avec leurs petites filles me tentent toujours beaucoup!

Anne 03/04/2009 17:50


"Grand-maman": un nom qui sent les calinoux, les gâteaux dans le four, les histoires au coin du feu...
Ton com' fait envoler mon imagination


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone