Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 09:37
Ma dernière lecture : -Temps consacré : plus d’une semaine
                              - Quantité : 508 pages
                              - Plaisir: absolument pas proportionnel ! Je me suis ennuyée prodigieusement ! Pourtant le thème me plaisait beaucoup.
 
Mike et Carrie, sont jeunes et amoureux depuis leur adolescence. Leur vie est paisible entre leurs amis, leur famille. Mais à 23 ans Carrie commence à se poser des questions sur son avenir qui semble si bien tracé. L’ennui pointe son nez au moment où Mike est victime d’un accident le laissant tétraplégique. Carrie doit-elle passer le reste de sa vie à s’occuper de lui ? Elle décide que non, part… mais comment reconstruire une existence en portant une culpabilité inévitable, le poids de la réprobation de ses proches ?
 
Ce roman d'Ann Parker est rempli de détails sur la vie quotidienne de Carrie, qui étouffent complètement l’histoire. C’est avec « enfin » sur les lèvres que j’ai lu la dernière page.
Encore une fois je me demande pourquoi être allée au bout de ce livre. Surtout comme le dit bien Daniel Pennac le lecteur a "Le droit de ne pas finir un livre". J'y arrive très rarement. C'est comme si je manquais de respect à l’auteur , moi qui admire tant ceux qui arrivent à écrire. Et puis j’ai peur de manquer quelque chose, j’espère toujours que la fin va me surprendre, me murmurer « Tu vois ta persistance est récompensée ! »
Et vous, laissez-vous tomber facilement un livre?
 
(Points)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

kesalul 09/07/2008 11:30

J'ai lu ce livre il y a deux ou trois ans et je me suis profondément ennuyé aussi et de surcroît, cette Carrie m'a passablement tapé sur les nerfs à certains moments...Mais je reconnais avoir du mal à ne pas terminer un livre... mais je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi.

Anne 10/07/2008 08:14



Tout pareil pour moi. Un peu par respect pour l'auteur, un peu portée par l'espoir que la fin me plaira mieux, un peu par curiosité de la chute.



Lilly 02/10/2006 17:27

Bonjour ! J'ai lu ce livre également, et j'ai globalement bien aimé. En fait, toute la deuxième partie m'a profondément ennuyée, mais je voulais savoir ce qui arrivait à Mike. Et la troisième partie m'a récompensée de ces efforts ! De plus, le sujet m'a beaucoup marquée. D'où ma bonne opinion du livre. Mais je suis d'accord qu'un livre plus court aurait été préférable.
Sinon, je n'aime pas ne pas finir un livre, et en général, quand j'en lâche un, je n'ai même pas la curiosité de regarder la fin. Mais ça me gêne d'autant plus que j'achète la plupart de mes livres, et que ne pas les lire est un peu du gâchis (cela dit, mon humeur étant changeante, beaucoup de livres achetés sur coups de coeur sont dans ma bibliothèque depuis quelques temps...)

pom' 01/07/2006 14:31

je n'ai pas de blog, je suis une petite fouineuse qui vient piocher des bonnes idées de lecture et qui se permet de donner son avis.

Anne 01/07/2006 15:08

Continue surtout de te permettre! Et puis un jour l'envie te viendra peut-être d'avoir ton propre blog...qui sait?
A bientôt Pom'

pom' 28/06/2006 12:37

j'ai beaucoup de mal à abandonner un livre, je me force à lire la moitié avant d'abandonner puis je  lis les 2 derniers chapitres pour voir si je ne rate rien.

Anne 29/06/2006 07:38

Moi aussi, si je termine pas un livre je lis les dernières pages!
Le lien pour ton blog ne fonctionne pas: si tu peux me le renvoyer pour que je te rende visite à mon tour.

queenkelly 20/06/2006 21:51

Mmmm...Les critiques éaient bonnes, le titre accrocheur et pourtant, quand je l'ai feuilleté chez le libraire, ça n'a pas pris. A telire, je ne regrette rien.
Sinon, pour répondre à ta question, je finis toujours un livre, pour pouvoir mieux râler ensuite.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone