Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 08:30

Allez ça y est mon premier livre de Tatiana de Rosnay est enfin lu!

Pascaline se retrouve seule après son divorce. Elle emménage dans un petit appartement en tout point conforme à ses souhaits, sauf que...Quelques années avant, une jeune fille y a été assassinée et Pascaline dotée d'une sensibilité exacerbée capte les vestiges du drame, en devient obsédée...

Voilà, ceci n'est pas le résumé du roman ce n'est que le début. Mais c'est impossible d'en dire plus. Le récit prend une autre direction que je ne peux pas dévoiler, à vous de la découvrir...

Aujourd'hui je ne me pose plus la question: "Qu'est-ce qu'elle a de particulier Tatiana?", je le sais! Incroyable son talent! Cette façon de me mener par le bout du nez avec ses mots! Les premières pages, je n'ai rien vu venir, et puis...je me suis arrêtée de respirer, ai lu jusqu'à la fin sans pouvoir arrêter, glacée, complétement hypnotisée par l'intrigue. Comme emportée par la folie de Pascaline...

Vous qui ne connaissez pas Tatiana de Rosnay, vite, vite, prenez ce livre et prévoyez quelques heures devant vous...

(Pocket)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

sylvie 29/04/2008 17:23

merci d'être passée sur mon blog ! à bientôt!Que d'émotions sur ces commentaires!

clochette 29/06/2006 13:00

Ta critique donne vraiment très envie, j'aurais bien lu aussi "Le dîner des ex" du même auteur mais il est épuisé ! Quant à Moka, il est au programme de mon prochain comité de lecture qui aura lieu en octobre (c'est-à-dire qu'il faut l'avoir lu pour cette date !), c'est d'ailleurs moi qui ai suggéré cet auteur, grâce à toi et ta critique.

Anne 01/07/2006 10:34

Tes compliments me touchent beaucoup, merci Clochette! D'après nos consoeurs blogueuses "Spirales" est auusi à lire absolument! Je pense l'acheter prochainement.
Rendez-vous est pris en octobre pour lire ton avis sur "Moka"!

queenkelly 20/06/2006 21:49

La mémoire des murs est également mon roman préféré de Tatiana. Sinon, je te recommande Moka et aussi Spirales.

clarabel 20/06/2006 10:56

hihihi !!!!!!!! :)
Tatiana, tu m'embauches quand tu veux pour faire ta promo sur le ouèbe !!!! :D  *ange*
Anne - ton prochain sur la liste, à conseiller : "SPIRALES" !!!!! *coupdecoeur*
Bonne(s) lecture(s) !!!!!

tatiana 20/06/2006 10:34

dear anne,
on se dit "TU" sur le web !!
:)))
 

Anne 20/06/2006 15:15

Oui, je le sais...mais là je me suis retrouvée toute intimidée....

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone