Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 14:00

J'ai eu le plaisir de recevoir ce livre de Caroline Vermalle, gagnante du concours "nouveau talent" organisé par la Fondation Bouygues Télécom.



A 83 ans, Georges, campagnard un peu bourru, sait que la fin approche. Pas pour autant qu'il apprécie d'être materné par sa fille!
Quand cette dernière s'offre un voyage, il profite de l'aubaine pour organiser une échappée belle, sur les routes du tour de France, avec son vieux voisin Charles.
Sans savoir qu'Adèle, sa petite-fille, est déléguée pour le "surveiller"....




Toute l'ambiance de ce roman est gentillette et bien souvent attendrissante.
Comme pour un roman jeunesse.
Sans doute, que la relation entre le grand-père et sa petite-fille, un peu paumée, est à peine vraisemblable. Mais peu importe! Je me suis mise en mode "lecture de conte" pour me laisser emporter par cette histoire aux accents naïfs.
Quelque chose a fonctionné entre ses mots et moi. Rien d'étonnant.
Parce que, ce périple des papys c'est "aller au bout de ses rêves avant de tirer sa révérence" et vous savez comme ce thème m'est cher.

L'environnement de l'intrigue n'est que plaisir: les routes de campagnes, la côte bretonne, les hôtels de bourgs, les restos de villages, les aires de pique-nique... J'adore!
Je passais toutes mes vacances à la campagne; j'ai retrouvé, avec ce livre, tout plein de souvenirs rigolos. Les dahlias dans le jardin, les verre Duralex, les parties de nain jaune, la soupière sur le buffet, les boites à sucre recyclées, l'odeur des vieux placards.... 

Inutile que je conclue en écrivant que derrière toute cette bonhomie se cachent quelques réflexions plus graves, puisque Saxaoul a très bien su le dire.
Lou a versé sa petite larme.
Praline , elle, a aimé se balader en Bretagne.


Editions Calmann-Lévy
Crédit photo: Editions Calmann-Lévy et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

maudub 22/05/2009 15:13

Bonjour insatiable Nantaise... Un livre écrit par un vieux ..? Pour des vieux...? Le vieux que je suis tique un peu... !! Mais si la Biblio le propose je le lirai...Lisez-vous des choses un peu anciennes ? Pas tellement ( 1984 ) " La fugue du père " de jean Marie Alfroy Gallimard. Une belle souffrance d'ancien, narrée avec tact...                     Bon dimanche        maurice

Freude 09/05/2009 10:35

Les verres duralex et les parties de nain jaune ??? Tu me parles là ! J'avais déjà noté ce livre, je surligne !

Anne 11/05/2009 09:50


Voir ma réponse à Arlette...


chris89 08/05/2009 15:19

C’est un bon moment de détente que ce tour de France, le bien apprécié !

Anne 11/05/2009 09:49


Nous avons bien besoin de ces livres distrayants de temps à autre...


Arlette 08/05/2009 14:36

De bons souvenirs qui remontent à la surface face à ton article , alors je le note !

Anne 11/05/2009 09:48


Attention quand même: comme j'ai déjà répondu ces évocations ne sont que dans les dernières pages! Il ne faut pas lire ce roman avec cette seule
motivation.


Géraldine 06/05/2009 23:36

C'est marrant. je viens tout juste de chez Sylire qui a chroniqué aussi ce livre aujourd'hui. C'est intéressant de comparer à la suite vos 2 avis. Je suis assez partante pour une balade sur la côté bretonne !

Anne 07/05/2009 15:30


Nous n'avons pas eu le même niveau de "satisfaction" mais sur le fond nos billets se rejoignent.


Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone