Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 09:20

Je ne sais pas vous, mais moi Antonio Banderas il me..., il me..., enfin bref il me...Pas vous?

 Pierre Dulaine, professeur de danses de salon, donne des cours à des New   Yorkais huppés. Un soir, il assiste à la détérioration de la voiture d'une directrice    de lycée par un de ses élèves. L'envie lui vient alors de neutraliser la violence de  jeunes délinquants en leur enseignant , à eux qui ne jurent que par le hip-hop, la  valse, le tango et le swing. Parce Pierre sait que s'ils pratiquent ces danses, ils  comprendront l'importance de la politesse, apprendront le respect des autres et  d'eux-même.

 

Essayer d'éviter la délinquance à des jeunes défavorisés avec un enseignement différent; le thème (ici tirer d'une histoire vraie) est certes loin d'être nouveau pour un scénario. Mais peu importe, puisque ce film est surtout un spectacle. Les scénes de danses sont surperbement interprètées, les musiques sont judicieusement sélectionnées et l'acteur principal Antonio Banderas est...est...bref est....que vous voulez-vous les adjectifs me manquent!

Un moment cinéma divertissant, pour avoir quelques envies de danser en ces belles soirées estivales... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Tiens Cuné et moi on craque toutes les deux pour Tom Cruise...   Encore un point commun!  Depuis mon adolescence avec Top Gun, c'est l'acteur hollywoodien qui me fait le plus craquer.
Bon revenons à nos moutons...  Moi aussi j'avais bien aimé ce film quand je l'ai vu ce printemps.  C'est vrai que l'histoire est un peu convenue mais en même temps, elle nous permet de voir de belles danses.  Sans compter quelques moments touchants quand les jeunes apprennent à mieux se connaître malgré leur différences physiques, de look, etc.  Ils apprennent à aimer au-delà des apparences.  Une belle histoire quoi!
Répondre
E
J'irais sûrement le voir  celui-là. J'aime ce genre de films divertissants et sans prétentions^^ Et puis, Antonio Banderas, et bien, c'est Antonio Banderas!
Dans le genre comédies d'été, je te conseille le formidable "Nos jours heureux", drôle, frais et attachant.
ps: je viens d'ouvrir un forum de discussion ciné/tv/musique/littérature. N'hésite pas à venir t'inscrire si tu le souhaites!Voici l'adresse: http://culturepop.cultureforum.net/index.forum
 
Répondre
A
Hier en rentrant du ciné, avant d'éteindre mon ordinateur je tombe sur ton commentaire...devine quel film j'avais vu?...Nous voilà bien du même avis pour "Nos jours heureux"!
Je n'ai jamais participé à un forum de discussion, je ne sais même pas si je saurai comment m'inscrire! Mais tu as éveillé ma curiosité...
C
Alors comme ça Antonio il te..., il te... enfin bref il te.... ? :-DPas moi, nan. Moi c'est Tom Cruise, même plus petit que moi, même un peu félé du bocal, plastiquement, son sourire, ouah...Mais c'était rigolo de te lire ;o))
Répondre
A
Pas mal non plus Tom; mais fait trop "ado", lui manque la virilité d'Antonio...Chacun le sien...Et si on se faisait un p'tit diner tous les 4 un d'ces soirs?

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone