Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 08:42

 Vendredi mon mari et moi avons pris la poudre d'escampette pour une journée "shopping-détente-flanerie-etc" à Rennes. Une ville que nous aimons vraiment beaucoup, tant pour son arcitecture que pour son ambiance animée. Et puis nous y connaissons un restaurant indien qui sait rendre nos déjeuners rennais délectables...

 

 En début d'après-midi, le "diable-tentateur-des-lecteurs" m'a joué un sale tour: il a fait sonné le portable professionnel de mon amoureux à deux pas d'une bouquinerie! Moi, en épouse modèle et comprenhensive, je lache sa main : "Ne t'inquiète pas, Chéri, prend ton temps: je comprends combien ton boulot est important. Tiens, en t'attendant je vais jetter un oeil  sur les livres!". Résultat: c'est lui qui m'a (très patiemment) attendu! Un tout petit peu, juste le temps que je dépense 10 euros pour ça:

-"Immensités": merveille des merveilles un Sylvie Germain que je ne connais pas! (clin d'oeil à Laure...)

-"Bord de mer" suivi de "Numéro six": celui-là je le dois à certaines (qui se reconnaîtront...) qui vantent l'écriture de Véronique Olmi.

-"Chez les Thomas, on est très famille" de Nicolle Rosen et "Passer l'hiver" d'Olivier Adam: parce que j'ai envie de m'essayer aux nouvelles moi qui ne jure que par les romans.

 

Le soir: retour à Nantes par le chemin des écoliers. La campagne est si belle par ici que ce serait pêcher de rentrer par la "4 voies". Et puis à Guémené Penfao un pizzaliolo n'attendait que nous...nous ne pouvions décemment pas le décevoir!

Difficile d'admettre que cette magnifique journée est finie...allez un tout dernier arrêt ici...

 

Couchée à 2 heures passées, alors qu' 8 heures je devais commencer mon week-end de boulot...vraiment pas raisonnable la fille! Mais qui a dit qu'il fallait l'être?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Balades
commenter cet article

commentaires

Sophie 07/08/2006 00:49

Olivier Adam et Chez les Thomas... sont des livres qui m'ont pas mal plu. J'en ai de bons souvenirs.

Barbabella 03/08/2006 15:49

Bizarrement, c'est un détail dans ton article qui a retenu mon attention : l'allusion à Guéméné Penfao que je connais de nom grâce au roman de Thomas Paris : "Pissenlits et petits oignons". C'est un nom tellement bizarre que je pensais qu'il était inventé ! Alors quelle surprise de le retrouver ici :D

Anne 03/08/2006 17:10

Je ne connais pas ce livre, je vais de ce clip regarder sur le site de la Fnac "de quoi il en retourne"...
En tout cas je peux t'assurer que les alentours de Guéméné Penfao sont superbes. C'est "le pays des 3 rivières"  et nous y faisons de nombreuses promenades.

Cuné 30/07/2006 16:30

Oui, c'est ça, Durance, je viens de regarder sur le net. J'ai vu aussi Vent d'Ouest en flânant dans les rues, mais pas Coiffard ou alors ça ne m'a pas marquée. En fait comme tu dis avoir été déçue par Durance, j'ai moins de regrets, je tannais tout le monde pour aller à Nantes un jour où il pleuvrait, mais personne ne voulait, plus de 80 bornes. (Puis en fait il a fait beau tous les jours !! ;o))J'ai vu aussi un hyper Cultura, que je ne connaissais pas, et un espace culturel Leclerc séparé de l'hyper, où une auteure régionale se faisait suer à 100 sous de l'heure derrière sa table, toute seule. J'ai failli aller taper le bout de gras et acheter son bouquin (mais ça ne m'inspirait pas, une histoire de belle-mère), mais mon mari m'a sortie de là vite fait.Voilà le gros hic des vacances, on n'est jamais seule ;o))

Cuné 29/07/2006 14:00

Tu es Nantaise, Anne ? tu vas pouvoir me parler de cette magnifique librairie dont j'ai dévoré la vitrine dans le centre-ville... Tu aimes ? les libraires sont des vrais ? De l'extérieur, elle m'a fait rêver avec ses rayonnages en bois et les escabeaux... en plus elle a l'air hyper grande ! Dommage que j'y sois passée uniquement le soir !!

Anne 30/07/2006 10:37

D'après ta description je pense que tu as vu la librairie Durance. C'est vrai qu'elle a gardé son cachet "ancienne libraire". Mais je n'y suis pas allée depuis longtemps, déçue par mes dernières visites: y travaillent beaucoup de vendeurs intérimaires (étudiants?) donc pas possible de rencontrer les mêmes et d'échanger nos avis.
Je prèfére "Coiffard" ou "Vent d'ouest" à l'architecture moins typique, mais où régnent de vrais libraires.
Ton com' m'a donné envie de regarder "Durance" avec des yeux neufs: je vais retourner regoûter l'atmosphère...

Anne (une autre) 25/07/2006 19:32

Quand une Anne rencontre une autre Anne, sur un blog et qui plus est, avec le même design de fond....Quelle bonne idée un blog où l'on peut trouver des idées de livres à lire !!! Bravo !!!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone