Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 11:55

A cette minute même j'abandonne, à tout jamais, l'espoir qu'un jour mon blog littéraire puisse être considéré comme sérieux!

 

Renseignements, inscriptions et autres âneries chez: Chiffonnette, Fashion et  ICB (fournisseur officiel du logo).

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je ne pensais pas voir ce logo chez toi, cela m'a fait sourire de bon matin. Bon challenge Anne. Il me tarde de lire ton billet sur cette lecture
Répondre
A
<br /> Pourquoi pas? Tu me voyais donc beaucoup plus sérieuse que je ne le suis?! <br /> <br /> <br />
T
J'en suis aussi. Le bellâtre me fait penser à Sully de Dr Quinn !!! ça promet des billets de haute volée !
Répondre
A
<br /> Je ne sais pas je ne regarde jamais la TV, mais d'après touuuuuuut ce que je lis sur vos blogs à propos de ce fameux Dr Quinn, je loupe,  trés<br /> certainement, quelque chose <br /> <br /> <br />
A
J'en ai lu, des tonnes, adolescente, mais là non je m'en sens incapable en ce moment...je passe. Cela dit, j'adore ce logo magnifique !!! Je vais bien rire à lire tous les billets qui vons sortir !!Un petit coucou en passant...je reprends le fil du blog demain, tout doucement, je viens lire tous vos billets pendant que ma petite famille regarde Fort-Boyard...c'est assez kitsch aussi, non ? ;o))
Répondre
A
<br /> Pour le logo, ICB a vraiment été fortiche! Il contribue certainement au grand succés (souligné par Cristia, merci à lui) de cette initiative <br /> <br /> Moi aussi, j'en ai dévoré ado! Il y avait un titre que j'avais relu plein de fois tellement il me faisait rêver. C'était "L'antre du fauve" d'Anne Mather: je m'en souviens encore. Vendredi, à la<br /> bouquinerie, devant le rayon rose que vois-je? Un roman d'Anne Mather! Forcément je suis jetter dessus. Je ne sais pas quel<br /> âge peut avoir cette auteure aujourd'hui <br /> <br /> Oui, c'est kitsch et apprécié des enfants! Ciel, comment le monde va-t-il pouvoir aller de l'avant? <br /> <br /> <br />
C
Je peux savoir d'où vient, non pas cette initiative débile, mais le fait qu'elle rencontre un si grand succès ??? Des que je vais sur un blog, on en parle. Et pour moi, les Harlequin, c'est un peu comme les rentrées littéraires françaises: ça me fait regretter le temps des autodafés
Répondre
A
<br /> "Dés que je vais sur un blog, on en parle": c'est peut-être un peu exagéré, non?<br /> Ne sont concernés que les blogueurs qui ne se prennent pas au sérieux.<br /> <br /> Quant aux rentrées littéraires, au temps révolu des autodafés, je ne relève pas: je pense que mon opinion de "petite lectrice fofolle" ne doit guère vous interesser.<br /> <br /> <br />
B
Comment perdre toute crédibilité en quelques secondes !
Répondre
A
<br /> <br /> <br /> M'en fiche un peu, à vrai dire <br /> <br /> <br /> <br />

Articles RÉCents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone