Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

14 août 2006 1 14 /08 /août /2006 08:23

En lisant la critique que Laure avait fait de ce livre::"un beau roman plein de sensibilités autour du couple, de l'amour, du désir, du divorce, de la famille."  je m'étais dit qu'il devrait me plaire...

Qu'est-ce que peut faire une mère de 4 enfants en apprenant que son mari est un infidèle récidiviste? S'entourer de ses 2 meilleures amies et, puisque c'est l'été, partir en vacances avec elles. Quitter Paris pour ne pas prendre de décision hâtive. Sous le soleil de Provence, femmes, enfants, adolescents, ex-maitresse, voisins et estivants vont réaliser que les sentiments sont complexes, pleins de nuances, que les problèmes humains peuvent difficilement se résoudre avec des idées toutes faites ou des théories scientifiques...

J'ai eu raison de me laisser tenter, j'ai dévoré ce roman. L'intrigue est très bien menée: jusqu'aux dernières pages je me suis demandée quelle serait la décision de Juliette. D'ailleurs ce suspense me faisait craindre le dénouement et, soulagement,  il ne m'a pas déçue (parce que pour moi la fin d'un livre c'est comme avec un mauvais dessert: tout le repas est fichu!).

Seul bémol, Laure l'avait signalé aussi, les démonstrations scientifiques du personnage astrophysicien sont longuettes, trop techniques  et n'apportent pas grand chose à l'histoire. Je ne les ai même pas toutes lues.

Avec ce roman j'ai retrouvé "la" Stéphanie Janicot de "Non, ma mère n'est pas un problème" qui m'avait  charmée et oublié celle de "Les Matriochkas" qui m'avait désappointée.

(Livre de poche)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Véro 21/08/2006 13:50

J'avais moi aussi beaucoup aimé ce livre, lu il y a quelques temps déjà. Et j'avais découvert stéphanie Janicot par Non ma mère n'est pas un problème. depuis je n'ai eu l'occasion de ne lire que ces deux-là mais je sais que c'est un auteur que je garde dans un coin de ma tête.
 

Laure 15/08/2006 21:38

Contente que tu aies aimé...
Au fait qu'a donné ta dernière virée à la bouquinerie ?
J'ai aperçu celle d'Angers hier, mais nous ne sommes pas allés jusque devant ! Mon homme a sans doute estimé cela dangereux !
Bon il faudra quand même que je visite un jour celle du Mans, c'est quand même plus près !

Anne 16/08/2006 08:50

Je suis bien allée jeudi à la bouquinerie. Pendant les mois d'été ils ne reprennent aucun livre alors les rayons n'ont pas de nouveautés, mais bon je suis quand même passée à la caisse en présentant: "Comme personne" de Denis Lachaud,"Lila, Lila" de Martin Suter, "Une folle passion" d'Angéla Huth, "Vous parlez d'elle" de Claire Castillon, "Pourquoi j'ai mangé mon père" de Roy Lewis et "En cas de bonheur" de David Foenkinos (je viens de le terminer ce matin). Total: 20 euros! Mais tu avais raison de dire que les livres ne sont pas repris chers, je crois que c'est entre 20 et 50 cts pour un poche. Moi qui ne veux pas me séparer de mes livres (même ceux que je n'ai pas aimé), ce n'est pas cette somme dérisoire qui me fera changer d'avis!
Pour finir ma virée "littéraire" je suis allée à Bookan (vue que tu m'avais si génèreusement  "tuyautée") et j'ai acheté "Le demi frère" à 5 euros. La vendeuse me l'a donné avec un grand sourire :"Vous avez de la chance, c'est le dernier!".Ouf! Et merci Laure!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone