Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 09:58

J'ai acheté ce livre de David Foenkinos complètement par hasard. Sur la 4éme de couverture,  le résumé m'a plu, la biographie de l'auteur (jeune, plusieurs livres publiés et primés) m'a tenté. L'envie aussi de découvrir un écrivain que je ne connaissais pas du tout.

Jean-Jacques est marié avec Claire depuis 8 ans et commence à éprouver un certain malaise: plus de tendresse et moins de passion, plus de souvenirs agréables que de présents intenses. Un ami divorcé, mis dans la confidence, lui conseille d'essayer une aventure extraconjugale pour retrouver le chemin de l'épanouissement personnel...

 

Je sais tout de suite ce que vous pouvez penser: "Encore une histoire de couple qui s'essouffle, d'infidélité!". Oui, c'est vrai, mais je vous assure que vous prendrez, malgré ce thème bateau, un réel plaisir à cette lecture. Le ton est léger, le style plein d'humour, l'écriture parsemé de jeux de mots subtils. Attachants, authentiques les personnages sont devenus comme des amis, je les quitte avec regret.

Quand j'aime j'ai du mal à tarir mes éloges, je rajoute donc encore une phrase. David Foenkinos dispatche  dans l'histoire, quelques phrases altruistes auxquelles j'ai été très sensible.

Quelqu'un aurait-il lu un autre livre de David Foenkinos? "Le potentiel érotique de ma femme" est-il du même acabit ?

(Flammarion)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Anne 18/08/2006 23:48

Je n'ai pas lu ce livre mais pour ma part, et celon tes conseils de lectrice, j'ai acheté pendant mes vacances "Vous descendez ?" et je passe effectivement un bon moment... Merci pour ça !! Tes conseils sont bons !!

Anne 19/08/2006 09:29

Chère homonyme, ton humour a l'air de ressembler étrangement au mien!

sylvie 18/08/2006 18:48

moi, j'ai adoré "le potentiel érotique de ma femme" c'est vraiment très drôle (à mon gôut tout du moins !). fous rires réguliers, je ne pouvais pas m'empêcher de lire des extraits à mon entourage au fur et à mesure de la lecture. J'ai lu également "en cas de bonheur" et apprécié également ( mais un peu moins tout de même); Alors Anne pas d'hésitation...

Marie 17/08/2006 11:21

A l'inverse des autres, j'avais bien apprécié "Le potentiel érotique de ma femme" !! L'idée est vraiment originale !!

Anne 17/08/2006 14:58

J'ai bien l'intention de le lire!

Hervé 17/08/2006 10:21

J'avais lu ce livre et trouvé plutôt sympathique! Surtout j'avais ri!

Cuné 17/08/2006 07:05

J'avais tenté, mais abandonné, rien pour me retenir chez Foenkinos... Dommage !

Anne 17/08/2006 09:04

Bon apparemment Foenkinos n'a pas conquis tous les coeurs! Et moi, envoutée par son style, qui pensais naïvement que tous les lecteurs se pâmaient!
Laure, si tu as été sensible à son humour, "En cas de bonheur" peut t'apporter un plaisir qui ne sera pas gâché par une première partie ennuyeuse puisque, là, le prologue est déjà au coeur de l'histoire.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone