Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 09:08

J'ai trouvé très sympathique cette idée de se connaître un peu plus, via nos petites manies, habitudes ou penchants. A mon tour, je reprends cet autoportrait.

Régalez-vous avec celui de Karole, d'Allie, de Cuné, de So, de Laëtitia et peut-être de d'autres que je n'ai pas encore découvert.

Je lis de tout, ou presque.

Par goût je ne lis pas de science-fiction ou pas d'anticipation (d'ailleurs je ne connais même pas la différence entre ces 2 genres !), par ennui pas de romans à l'eau de rose, par paresse (incapacité?) intellectuelle pas d'essais ou documents, par manque de temps pas de BD, sinon je lis de tout!

Je lis n'importe où, ou presque.

Oui. Devant mon assiette quand je mange seule, sur la plage l'été, dans les salles d'attentes ou les transports en commun, en promenant mon chien, et ...au boulot en cachette (j'ai déjà pris quelques risques pour des dernières pages de livres...).

Les gens qui lisent me sont tout de suite sympathiques.

Non, surtout ceux qui se servent de leur soi-disant culture littéraire pour pérorer ou dédaigner tout ce que touche le manuel.

J'adore parler littérature mais je rencontre rarement des gens receptifs.

Je suis plutôt une personne receptive qui attend celle qui adore parler littérature.

Je peux passer des heures à soupeser, sentir, regarder, feuilleter les livres.

Oui, oui, oui....

Je ne sors pas de la maison sans un livre.

D'où le poids de mon sac à main.

J'ai toujours un livre en cours, parfois plusieurs.

Ce n'est pas pour rien que mon message de présentation est "Toujours un livre ouvert à lire...". Par contre jamais plusieurs livres en cours. Quand je lis une histoire je "vis" dedans, avec ma vie à moi ça fait déjà 2 à mener de front, c'est suffisant!

J'ai toujours mes livres d'enfant.

Seulement quelqu'uns...

D'ailleurs, ma fille qui est en plein chamboulement dans sa chambre vient de me rendre ma série de "Heidi" qu'elle n'a jamais lu et qui l'encombre.

Je lis avec un signet aimanté que je change selon les saisons. 

Je suis un peu fétichiste. Je gardais le même marque-page jusqu'à ce qu'il tombe en poussière.Depuis plusieurs années j'en ai un inusable: un Hortensia pris dans une fine pellicule de résine.

Quand le livre est bon, je peux lire dans à peu près n'importe quel environnement.
Oui à peu près.
 
Si j'entre chez vous, mine de rien je chercherai la bibliothèque et j'aurai envie d'aller feuilleter tout ce qui s'y trouve.
Oui, mais je me retiendrai de le faire par politesse. Comme c'est plus discret, j'essaierais de lire les titres.
 
 
Je peux passer des heures à la bibliothèque à farfouiller entre les rayons, idem pour la librairie.
Je préfère posséder les livres que je lis, mais budget oblige, je fréquente assidûment la bibliothèque. j'achète par la suite ceux qui m'ont plu et je les relis quelques années plus tard. 
Je ne vais plus à la médiathéque de ma ville depuis que je travaille à temps plein. Je n'ai plus assez d'heures de lecture disponibles pour être sûre de finir à temps les romans empruntés.Comme je lis moins le nombre de livres que j'achète me suffit.
Par contre, je pioche régulièrement dans la bibliothéque du CE. Les employées qui s'en occupent se démènent pour l'alimenter malgré le petit budget imparti.
  
J'ai un faible pour les livres qui parlent de la nature et... des livres!
Non. Moi mon faible c'est l'humain: ses vices et vertus, ses sentiments, ses passions, ses attachements, ses courages et lâchetés, son comportement...
 
 
Je peux faire des kilomètres pour me procurer un livre dont j'ai vraiment envie.
Je ne l'ai jamais fait, mais je pourrais certainement en être capable si besoin était.
 
J'aimerais que tout le monde lise. Je trouve toujours triste que ce ne soit pas le cas.
Je ne suis pas triste pour quelqu'un qui ne lit pas, j'ai pitié de lui.
 
J'essaie de faire aimer les livres aux autres 
J'ai essayé très longtemps de faire lire ceux qui ne lisent pas, maintenant j'ai renoncé. Les années passant j'ai perdu mon énergie et ma motivation pour le faire. Par contre, auprès de ceux qui aiment lire j'essaie (ou plutôt j'insiste très lourdement!) de leur faire aimer les romans qui m'ont enthousiasmée. Mais vous qui visitez mon blog vous l'aviez déjà remarqué!
 
Les bibliothèques devraient être ouvertes 24h sur 24 (tout comme les librairies). On ne sait jamais quand le manque peut frapper.
Quand même pas  24h/24h...De toute façon je suis trop prévoyante (angoisée?) pour manquer.
 
J'achète beaucoup de livres d'occasion.
Je n'achète que des livres d'occasion. Principalement pour une question de budget, mais aussi parce que j'aime les livres qui ont l'air d'avoir une histoire, ceux qui l'odeur du vieux papier. Et quand je paye un livre "2 francs 6 sous", j'ajoute au plaisir de l'achat l'euphorie d'avoir fait une "affaire".
J'écris toujours mon nom ainsi que la date d'achat à l'intérieur de mes livres.
Je note le mois et l'année de ma lecture sur le bas droit de la 1ère page.
 
J'en ai quelques uns de dédicacés par leurs auteurs, mais en général, les écrivains m'intimident, m'impressionnent.
J'ai aussi plusieurs dédicaces. Je me souviens parfaitement de chacune d'elles tant je suis émue en présence d'un auteur. Quand je tends mon livre, j'ai la gorge séche, les joues écarlates et ne réussis qu'à bafouiller mon prénom et  2 ou 3 mots débiles ou pire la phrase complètement bateau genre "je vous admire tant!". Devant Nancy Huston je me suis mise à pleurer tant mon émotion était intense!
J'aime mieux assister aux conférences animées pas des écrivains.
 
Je prête rarement mes livres.
Je dirais plutôt "Je prête difficilement mes livres.". Et de toute façon uniquement à quelques personnes "triées sur le volet".
 
Un livre prêté qui ne m'est pas rendu me tourmente des jours durant
Ce qui me tourmente c'est de me demander comment je vais pouvoir le réclamer. Je n'ose le faire qu'après maintes tentatives et, le comble, en me sentant coupable.
J'ai résolu le problème en ne prêtant qu'à ceux qui ont la politesse de me rendre mes livres dans un dèlai raisonnable.
 
Je corne les pages de mes livres pour lire et relire certains passages.
Je dessine une accolade dans la marge du passage qui m'interpelle ou souligne la phrase qui me plait, puis je note le numéro de page correspondant sur la dernière du livre.
J'ai horreur des livres surlignés avec un stabylo
Quelle horreur ces couleurs fluos...
 
Il m'arrive de noter au crayon de plomb dans les marges d'un essai.
Oui.
 
J'ai du mal à me départir de mes livres.
Je ne m'en départi jamais, même ceux que je n'ai pas aimé je les garde.
 
J'ai consacré une pièce entière à la maison pour les livres.
Quelle chance de pouvoir le faire! Mais dés que Fiston volera de ses propres ailes je m'octroie sa chambre (mais, non , mon p'tit chéri je ne te mets pas à la porte...).
Mon rêve? Une pièce avec cheminée, des murs tapissés de livres de haut en bas, une méridienne, une lampe à lumière tamisée, un petit guéridon pour poser un joli plateau avec théière et tasse en porcelaine,
 
J'achète plus de livres que je ne peux en lire dans une année.
C'est à peu près ça...
 
J'aime relire certains livres que j'ai beaucoup aimé
J'aimerais le faire, mais je n'ai déjà pas le temps de découvrir toutes les nouvelles histoires que je voudrais, alors les relectures ce sera pour plus tard.
 
J'aime avoir pleins de livres non lus et la possibilité de les retrouver
Non seulement j'aime mais cela n'est indispensable.
Les livres c'est réconfortant
Oui, et surtout beaucoup plus. C'est le moyen de ne pas être borné, obtus ou intolèrant. Comprendre, à travers des personnages, ce que les autres peuvent ressentir et penser: pour ne pas juger sans savoir. Découvrir aussi d'autres pays, d'autres moeurs, entretenir sa curiosité. Mais c'est avant tout, pour moi,le seul moyen efficace pour être une autre, ailleurs. Rêver...
 
Lire, ce n'est que du bonheur!
C'est une forme de bonheur bien sûr: un bonheur  sans cesse renouvellé mais fugace. Parce qu'il existe le syndrome post-lecture, une sorte de blues. Qui peut avoir plusieurs causes: "Déjà fini!", "Je quitte un ami et je ne le rencontrais plus.", "Trop nul ce roman: quel temps de perdu!", "Quelle tristesse de ne pas réussir à faire aimer ce livre.", "Maman, le banquier a essayé de te joindre!"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Super Tigre 03/11/2006 09:54

le fait de parler de livres dans les blogs est un bon moyen de les faire découvrir aux autres. super ton blog. Tu connais L.J.Smith? Elle a fait entre autres les quatre livres Vampires: la naissance, princesse des ténèbres, la furie et réunion macabre. Je les ais tous les quatre en francais et j'aimerais les trouver en anglais, ou chercher?

Philippe 31/10/2006 14:14

Si "les demeurées" t'as plu tu devrais apprécier "Présent ?" beaucoup moins pathos, mais tellement vérace !!! Pour "les reliques" je l'ai lu un jour seul dans une immense salle de spectacle (en attendant une classe qui n'est jamais venue) je l'ai lu d'une traite (moi qui n'aime pas lire) et j'ai pleuré, pleuré... et bon anniversaire pour ta fille mais aussi pour toi la mère ... bon et aussi pour le père !

Philippe 30/10/2006 14:47

Alors lis "les Reliques" de Jeanne Benameur !!!  Et puis plus "cool" "Présent ?" qui vient de sortir...  mais "Les demeurées" devrait aussi te plaire.   Merci pour tes lectures !

Anne 31/10/2006 07:56

J'ai déjà lu "Les demeurées" et,effectivement, ce roman m'a beaucoup plu!

laëtitia 11/10/2006 18:16

Anne, tu décris ton rêve de salle consacrée à la lecture presque telle que je l'imagine dans mes rêves les plus fous ! Merci pour le lien vers chez moi et ton très gentil commentaire. Je crois que cet exercice de portrait nous a tous bien accroché ;-)

Frisette 08/10/2006 20:49

C'est agréable avec ces portraits, de découvrir un peu plus qui se cahce derrière l'écran et le clavier.  Merci de te dévoiler comme ça! :)

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone