Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 12:34

Dès que j'ai commencé à surfer sur quelques blogs, j'ai su qu'inévitablement, un jour, je lirais Jean-Philippe Blondel . Impossible de résister au chant de quelques sirènes blogueuses (elles se reconnaîtront...)

 

Ce roman se compose de 4 parties: pour chacune un lieu de villégiature côtier et une décennie différente. Des aoûtiens sont se croiser, se rencontrer. Sans qu'ils en soient toujours conscients, ces hasards vont influencer la suite de leurs destinées.

 

Ce livre est comme une peinture dont on regarde d'abord les détails un par un. Chacun est sublime, mais ils ne prennent leur vraie valeur que lorsque l'on recule pour avoir une vue complète du tableau. 

C'est difficile d'écrire une critique de ce livre alors que plusieurs l'ont fait avant moi. Je ne peux rien apporter de nouveau, juste appuyer ce qui a déjà été dit.

Oui, Sophie, cette histoire est la preuve que même court, un roman peut être émotionnellement trés fort. Comme toi, je n'ai pu le lire d'une traite sans revenir sur quelques chapitres précédents pour bien apprécier complètement l'intrigue. Ce que j'ai fait avec plaisir, non pas comme une obligation comme ça peut l'être quelquefois.

Oui, Cuné, la construction de la trame ferait un bon Lelouch et surtout, tu as raison, Jean-Philippe Blondel a un talent indéniable.

Voilà, maintenant j'ai fait connaissance avec J.P.B. Plongée dans son livre, je n'avais plus rien autour de moi: ses mots simples avaient happé ma réalité environnante. C'est un magicien et j'ai envie de découvrir très vite ses autres prestigitations.

 

(Pocket)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

hydromiel 30/04/2007 15:14

Très chouette lecture, très agréable. Même si j'avoue que parfois il m'a fallu faire quelques petits retours en arrière pour savoir qui avait fait quoi et ne pas m'embrouiller dans ma lecture lol

jp 10/10/2006 16:23

merci !
ben...moi..je ne sais plus comment remercier - mais je tiens à remercier à chaque fois, parce que chaque nouveau lecteur/ nouvelle lectrice est une nouvelle aventure, non ? 
Allez assez parlé de moi, mes derniers coups de coeur sont Laurence Tardieu, Laurence Cossé et Sébastien Ortiz...
à très bientôt
jp

Anne 11/10/2006 09:19

Si vous ne savez pas comment remercier, me voilà rassurée: vous me pardonnerez, alors, de ne pas savoir exprimer le plaisir éprouvé à "lire votre visite" chez moi!
En ce moment il circule, sur les blogs, beaucoup d'incitations à découvrir Laurence Tardieu. Certains d'entre nous vont craquer, c'est sûr!
Je suis une lectrice admirative de Laurence Cossé. "Le premier pas d'amante" ne m'a pas exaltée particulièrement. Par contre le sujet original de "Le 31 du mois d'août" m'avait attirée et j'ai beaucoup aimé ce roman. Quant à "Le coin du voile" je crois que je porte ses stigmates pour toujours. Grâce à ce texte, j'ai enfin compris le sens de "avoir la foi"
Je ne connais pas Sébastien Ortiz.
A bientôt, à travers vos autres romans qu'il me tarde de découvrir.

Sophie 09/10/2006 23:48

Ravie que tu aies succombé au charme de JPB.Dépêche-toi de lire 1979, tout à fait dans le même style d'écriture.

Anne 11/10/2006 09:23

Oui, oui je vais me dépêcher à le lire...et aussi "Juke Box", "Un minuscule inventaire", "Le passge du gué"...il va falloir que je mette le turbo...

tamara 09/10/2006 15:17

Incroyable mais vrai : je viens d'acheter ce livre par hasard il y a très exactement 1h00, AVANT d'avoir lu ta critique... Et je ne l'avais pas dans ma LAL, c'est une improvisation. Je vois que je suis bien tombée.
Mais alors, je vais encore plus galérer pour en parler, en passant derrière toi, Cuné et les autres ! Je vais donc attendre un peu avant de le lire, j'ai aussi acheté 3 autres bouquins...

Anne 09/10/2006 18:42

Je suis sûre que ce roman te plaira! Ton anecdote prouve bien que, nous lecteurs, avons un flair affuté pour dégoter nos livres! 
Alors tu as acheté 4 livres, c'est raisonnable ça?

pom' 09/10/2006 08:05

c'est le premier livre que j'ai lu de JP blondel, et j'ai beaucoup aimé , j'ai poursuivis avec un miniscule inventaire où là encore il réussit un tour de magie autour d'objets vendus à un vide grenier.

Anne 09/10/2006 18:58

Oui, les sirènes en disent beaucoup de bien...

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone