Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 08:12

J'ai découvert Martin Suter avec "La face cachée de la lune", un roman un peu "déjanté" dont les héros étaient des champignons hallucinogènes. Si le thème de "Lila, Lila" est beaucoup moins original, l'intrigue est tout aussi prenante.

 

Serveur dans un bar de nuit, David est un homme insignifiant. Ses clients sont cultivés, alors que sa culture générale est mince. Et puis son salaire modeste ne lui permet qu'un petit appartement meublé avec des meubles d'occasion. C'est ainsi que dans une vieille table de nuit il découvre le manuscrit d'un roman. Et si, pour devenir plus brillant, il se servait de ces quelques pages? Marie, dont il se sent devenir très amoureux, le regardera-t-elle enfin? Hélas...

 

Je rectifie mon introduction: l'intrigue de "Lila, Lila" n'est pas prenante elle est diaboliquement captivante! Je ne comprends pas pourquoi avec un thème à la limite du "déjà lu maintes fois", je me suis trouvée incapable de lâcher ce livre. La manière d'écrire de cet auteur est redoutable, c'est tout!

Thriller donc? Pas si simple. Il serait possible de cataloguer ce livre comme un roman d'amours. De l'amour qui fait perdre tout sens commun, qui vaut tous les sacrifices. Et de celui qui prend racine sur des apparences, que l'intuition rejette et qui ne peut qu'être éphémère.

Suspense et sentiment dans un même cadeau, c'est bien. Mais Martin Suter soigne aussi l'emballage, puisque le héros évolue dans le milieu de l'édition. Au fil de l'histoire, j'ai découvert les dessous des promotions d'un nouveau livre, les conditions dans lesquelles les écrivains dédicacent en librairies ou dans les salons littéraires. Passionnant.

 

Ma LAL s'allonge; je rajoute immédiatement "Small World" et "Un ami parfait" pour retrouver cet auteur.

 

(Points)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

mélanie 10/01/2007 15:02

Bonjour,

J'aime bien votre blog, découvert grâce à Cuné. Du même auteur, "Small World" m'avait vraiment accrochée. Et bon anniversaire en retard, avec une pensée compatissante pour toutes les personnes nées entre Noël et le Jour de l'An (dont je fais partie...)

Anne 11/01/2007 08:27

Bon anniversaire (en retard aussi!) à toi Mélanie!
Je compte bien lire "Small World".
Merci de ton passage chez moi.

amandine 12/11/2006 15:41

Je peux vous dire que c'est un auteur suisse. Nous n'en avons pas beaucoup alors reconnaissons-les. Et voici la critique que j'en avais faites.
http://chez.blogspirit.com/archive/2005/10/19/lila-lila-martin-suter1.html

Anne 13/11/2006 08:46

Merci Amandine pour cette précision et d'avoir noté ton lien. Je m'en vais lire ton avis.

Tamara 11/11/2006 14:46

Je m'ajoute à la liste des intéressés... ta critique était vraiment alléchante !

Laure 11/11/2006 08:34

je crois que tu peux ajouter sur ta liste aussi son dernier "le diable de milan", je n'en ai entendu que du bien !

Anne 11/11/2006 10:14

Florinette, bonne découverte!
Quelle belle invention pour notre compte en banque ces poches, n'est-ce pas Cathulu?
Hervé, j'ai déjà lu "La face cachée..", il m'avait moins accroché.
Merci Laure du tuyau, je ne savais qu'il avait publié un autre roman. Qui de nous le lira en premier?

Hervé 11/11/2006 07:13

Je te conseille aussi la face cachée de la lune du même auteur

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone