Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 13:13
Ce matin, en poussant tant bien que mal un caddie lourd de victuailles pour ma tribu, j'ai vu dans la galerie de mon hypermarché qu'une pâtisserie proposait....????...et oui: des galettes des rois!
Moi, dont le niveau de culture générale laisse quelquefois à désirer, il me semble quand même que l'Epiphanie commémore suivant les religions soit la présentation du Christ aux bergers et aux rois-Mages, soit son baptême. Hors, à moins que ma nuit n'ait duré 20 jours, Marie n'a, à ce jour, pas encore accouché! C'est comme si on distribuait des dragées enceinte!
Ce phénomène de tout devancer, au risque de ne plus nous donner d'envies m'exaspère au plus haut point. Le bonheur de l'attente est trop précieux pour l'anéantir. Nous les passionnés de littérature, je pense que nous le savons: acquérir un livre quand ça fait des mois qu'on lit de bonnes critiques sur nos blogs amis, quand on est obligé de payer impôts et Cie avant de passer enfin à la librairie, n'est-ce pas un moment d'extase? Quelle tristesse d'en être privé.
 
On m'a trop donné bien avant l'envie
J'ai oublié les rêves et les merci
Toutes ces choses qui avaient un prix
Qui font l'envie de vivre et le désir
Et le plaisir aussi..
qu'on me donne l'envie
L'envie d'avoir envie...
qu'on allume ma vie !
J.J Goldman
Partager cet article
Repost0

commentaires

loupiote 12/12/2006 18:54

La galette des rois dés le début Décembre, c'est pour rappeler à tout le monde que c'est bientôt qu'on tire les rois. Comme ça, les pauvres peuvent commencer à mettre des sous de côté. Et puis les chômeurs viennent de toucher leur prime de Noël et comme ils seront ruinés en Janvier, autant qu'ils la mangent mainteant la galette. Tu vois, tout s'exp)lique... ;0)

Anne 13/12/2006 07:54

Vu sous cet angle...

seb 08/12/2006 16:35

et bien moi, je suis dégouté, on ne trouve pas encore de mugget chez mon fleuriste, sous prétexte que le premier mai est dans 5 mois.
non mais pour qui se prend t' il?
heuresement, en grande surface, je peut me consoler en achetant tomates et fraises toute l'année :-)
 
 

amandine 08/12/2006 13:18

Je suis morte de rire en te lisant car je suis comme toi. C'est une aberration de voir tout avant le temps. Que ce soit pour les habits, la nourriture etc... On en arrive à douter du calendrier.
En tout cas merci pour ton humour.

Florinette 06/12/2006 09:52

Tout à fait d'accord avec toi !!! c'est affolant de vouloir faire de plus en plus de profit au nom des traditions, c'est un manque de respect, on a l'impression d'assister à un concours du premier qui vendra la galette des rois, c'est n'importe quoi !!! j'espère qu'ils n'en vendront aucune et bravo pour les quelques lignes de cette chanson.

Anne 07/12/2006 08:43

J'ai grandi au son de la variété française et j'en ai gardé le goût...

Bill 06/12/2006 08:54

Tout est décalé .... Avez vous déjà réussi à trouver un pull en février ou un maillot de bain (plage pas piscine /nageur / école) en août ou un polo à manches courtes pour l'Homme de la Maison avant un départ en vacances d'août .... N'essayez pas, il n'y en a pas ! Et mon homme râle tous les ans car il n'a pas envie d'acheter de nouveaux habits à contre saison !

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone