Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 07:10

En 1964, le foetus déjà gourmand que j'étais a du penser qu'un réveillon et un repas de Noël ne serait pas suffisants. Pourquoi ne pas rajouter le lendemain un bon gros gâteau d'anniversaire au chocolat? Et voilà, ma première erreur de jugement était commise! Jamais personne n'a assez faim le 26 décembre pour partager un dessert avec moi!

Et en plus, sur toutes les photos d'anniversaire, j'ai la mine chiffonnée du lendemain des "préparatifs de Noël + excés-de-table + nuit blanche" !

Partager cet article
Repost0

commentaires

elleby 30/12/2006 22:58

Bon anniversaire avec un peu (!!) de retard...

Anne 31/12/2006 08:54

Merci Elleby!

Cuné 30/12/2006 07:51

C'est malin d'avoir ton anniv pile pendant que je m'absente !!Très bon anniversaire à toi, malgré le retard, tchin !

Anne 30/12/2006 09:28

Tchin???... Tu m'offres une coupe de champagne de chez toi?

clarinette 27/12/2006 19:04

Je suis un peu en retard mais bon anniversaire quand même !

Anne 28/12/2006 08:18

Merci beaucoup! Moi, j'aime bien les retardataires: ça permet de ne pas recevoir tous les "com'-cadeaux" le même jour et de prolonger ce jour de fête!
C'est vrai Sylire qu' enfant j'ai souvent eu le droit à un cadeau "plus gros" à Noël. C'était bien le 25 mais frustant le 26!

Laure 27/12/2006 16:37

Bon Anniversaire, Anne ! en retard, mais le coeur y est ;-))

sylire 27/12/2006 16:25

Bon anniversaire à toi .C'est vrai que pas de bol pour la date. En plus les gens doivent  souvent te faire un cadeau commun noel + annif  donc tu es forcément perdante  ;-(

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone