Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 09:51

Cette semaine, grâce aux derniers achats de la bibliothèque du CE, j'ai enfin pu lire ce roman d'Alice Ferney qui me faisait tant envie depuis septembre!

 

 

Ce soir, Théo a 20 ans: un anniversaire qui se fête dignement! Un bon dîner avec sa famille et ses amis puis tous bien installés sur des canapés devant un bon feu de cheminée, un jeu de société: voilà une agréable prerspective. Sauf que....la partie ne doit pas être jouée par des personnes susceptibles, incapables de faire face à des "questions-vérité". Mais puisqu'ici chacun se dit assez fort pour pouvoir tout entendre, tout assumer, le jeu commence....

 

 

 

Quand j'avais lu vos avis sur ce livre, j'avais été alléchée par sa construction. Trois parties: une avec les pensées des personnages, l'autre avec leurs paroles et la dernière narrative. Je trouvais fascinant cette façon de comparer ce que l'on pense, ce qu'on dit et ce que les autres perçoivent. Peut-il exister une harmonie?

Il est certains auteurs avec lesquels j'ai beaucoup de mal à être sincère dans mes critiques, où j'aurais envie de dire "j'ai beaucoup aimé" même si la vérité est "je me suis ennuyée". Parce qu'elle a écrit les merveilleux "Grâce et dénuement" et "La conversation amoureuse", Alice Ferney est de ceux-là.

Donc là, je peine à écrire que ma lecture fut laborieuse. Passée la première partie, passionnante, pleine de petits passages superbes que je me suis empressée de noter, j'ai vogué entre les répétitions incessantes sans réussir à y trouver un autre plaisir que la beauté du "style-Alice Ferney".

 

En tout cas,  je retiens bien la leçon: pour une soirée réussie je continuerai à proposer une partie de "Pictionary" ou de "Trivial poursuite". Moins risqué...

 

(Actes sud)

Ici l'avis de Laure, Clochette, Agapanthe. Sur Amazon, s'ajoute celui de Clarabel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Tamara 13/02/2007 16:13

Pour ma part, Les Autres était le premier roman d'Alice Ferney que je lisais, et j'ai beaucoup aimé la découvrir, tout en trouvant que la troisième partie de ce roman était inutile...
J'ai 2 autres romans de cet auteur dans ma PAL, je pourrais donc comparer !

amandine 12/02/2007 07:53

Tu es comme moi. Quand ça ne passe pas et bien j'ai beaucoup de peine à faire un bonne critique et je suis obligée de dire si je me suis ennnuyée ou si je n'ai pas aimé. En tout cas je ne retiens pas le titre. C'est le porte-monnaie qui est content.

Anne 12/02/2007 09:14

Papillon, c'est vrai que j'ai trouvé moi aussi la première partie très bien. Je suis en train de recopier les extraits qui m'ont marquée. Ils sont nombreux, c'est pourquoi leur publication sur mon blog traine!
Naniela, Yueyin essayez "Grâce et dénuement" ou "La conversation amoureuse"...et dites-nous vite vos avis!
Tout à fait d'accord Gambadou! C'est d'ailleurs pour ça que je pense que le poche sera une bonne alternative. Amandine, ton porte-monnaie restera content ;-)

Gambadou 11/02/2007 17:13

Come toi, j'ai été légèrement déçue par ce livre alors que j'adore tout ce qu'elle a écrit auparavant. Mais je me rends compte que c'est un livre qu'on n'oublie pas. Finalement, il ne laisse pas indifférent et les longueurs trouvées dans le livre n'altèrent pas la précision et la finesse qu'elle a toujours dans la description du caractère des personnages...

sylire 11/02/2007 14:18

J'aime beaucoup Alice Ferney pas je laisserai tomber celui-ci. Je ne pense pas non plus que toute vérité soit bonne à dire car je n'aime pas blesser les gens. Mais parfois, avec diplomatie, on peut tenter de laisser passer des messages.

yueyin 11/02/2007 13:01

Hou ! Je ne connaissais pas cette auteure et par un drole de hasard je lis plein de critique d'elle (bonne et reservée) depuis quelques jours... lequel me conseillerais-tu pour commencer ? Conversation amoureuse ?

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone