Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 17:16

Ma PAL, ne diminue pas: après 2 livres empruntés à la bibliothèque du CE, je viens de finir un roman, d'Isabelle Lacamp et Jean-Marie Galliand, prêté par une collègue.

 

Le 25 juin 1950 la guerre est déclarée en Corée. Yumi, une jeune fille de 19 ans, assiste au massacre de ses parents. Parvenant à s'enfuir, elle rejoint un camp de réfugiés. Elle y rencontre Aaron, un photographe américain en quête d'un interprète. Ils deviennent amoureux. Un bel amour mais aussi une transgression des interdits...

 

 

 

J'ai bien failli abandonner ma lecture. Une histoire d'amour entre un américain et une autochtone sur fond de guerre, quand l'écriture est simple et que le style ne se différencie pas des lieux communs, m'ennuie inévitablement. Et puis, la deuxième partie se pimente, l'intrigue s'étoffe et j'ai pu finir le roman sans avoir l'impression de gaspiller mon temps...mais sans, non plus, grand enthousiasme!  Bref, un poche pour les fans du genre...

Si l'histoire ne m'a apporté aucune émotion, j'ai, par contre, bouillonnée de colère contre la 4ème de couverture! Elle dévoile ce que le lecteur découvre à la 150ème page! Déjà que le suspense est mince...là, il devient carrément maigrelet!

 

J'ai tout en dessous de ma PAL "La fille du ciel" d'Isabelle Lacamp. Peut-être est-il mieux?...

(Livre de Poche)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Hervé 17/02/2007 08:38

Merci de ce non-conseil!!!!!!!!!

Killroy 16/02/2007 22:07

Non merci ! ;)
Bon WE...

jos du livrophile 16/02/2007 21:33

Ah, les 4ème de couv', c'est parfois un micro-drame ! Bon, je suis quand même moins mi-figue mi-raison que toi, j'ai trouvé que c'était une belle histoire, avec un grand souffle romanesque... Mais ce doit être mon côté guimauve ;)

Tamara 16/02/2007 16:22

Je comprends ton agacement : comme toi, j'ai horreur qu'on m'en raconte trop avant que je lise un livre (parfois, c'est le dos de couv' mais plus souvent, les chroniqueurs télé ou de presse ou bien encore mais amis que je dois arrêter dans leur enthousiasme ! ;-)

Gachucha 16/02/2007 10:09

Isabelle Lacamp ne me tentait pas vraiment, mais alors là c'est sûr je n'essaierai pas.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone