Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 07:40

Florinette a commenté ce roman de Muriel Barbery en octobre 06 et Katell au début de ce mois; entre les deux  je ne compte plus tous ceux qui l'ont "Lu et approuvé"! Enfin, mon tour est venu...

 

Enfant, Renée était laide et pauvre. Comme une évidence elle a suivi sa destinée: adulte, elle est concierge et toujours disgracieuse. Pourtant, intelligente, fine et érudite elle aurait pu... Avoir, vivre une autre vie? Sans doute: pourquoi alors choisir de garder secret tout ce potentiel? Pourquoi ne pas détromper tous ses co-propriétaires que leurs partis pris ne sont en rien fondés? Elle-même connait-elle la réponse à ces questions? Peut-être que l'amitié de Paloma, jeune adolescente désabusée, ou du nouvel habitant japonais Kakuro l'aidera à assumer sa véritable identité...

 

Lire ce livre a été, pour moi, comme voir un film après maintes bandes-annonce. Par vos posts, je connaissais l'histoire, avais lu des extraits, étais familiarisée avec les personnages. Je pouvais même anticiper les sentiments que j'allais ressentir. Pas de surprises...et pourtant...Pourtant j'ai eu l'impression de lire un roman inconnu! Tout est si beau, si émouvant dans ses pages que rien de ce que j'ai entendu ou lu à son sujet ne pouvait me laisser présager ce que procurent les mots de Muriel Barbery. Inutile donc que j'essaie de l'expliquer à ceux qui ne l'ont pas lu...

Quand même un petit avertissement...Florinette et Sylire l'ont aussi souligné: les références philosophiques et le vocabulaire pointu rendent laborieuse la lecture de quelques passages (j'ai mis 2 semaines à lire les 350 pages!). Mais l'effort  fourni est récompensé au centuple: quand la réflexion s'allie aux sourires, aux rires, à l'attendrissement et aux larmes, comme dirait Cuné, on touche le sublime.

(Gallimard)

Merci, Natacha, de m'avoir offert ce livre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

ALaure 20/02/2010 14:51


En ce qui me concerne, ce roman m'a vraiment déçu. Une impression de trop de longueur au début, et de trop de bâclé à la fin ...


Anne 20/02/2010 19:01



En tout cas, je n'ai eu aucune envie de voir le film.



Lou 30/04/2007 12:08

Je n'arrête pas de croiser ce livre au fil des blogs... à chaque fois j'ai un peu plus envie de le lire, et pourtant je dois résister vu l'état de ma PAL :o(

Anne 30/04/2007 16:00

La mienne dégringole, mais tant pis....ou plutôt tant mieux! Le contraire me rendrait très malheureuse, je crois ;-)

Charlotte 18/04/2007 22:52

je dois dire que ce roman, quoiqu'il possède en effet de nombreuses qualités m'a semblé prétentieux et très caricatural. De nombreux passages m'ont ennuyée; ils n'ont pas lieu d'être dans un roman et auraient plutôt leur place dans un essai philosophique ou dans un livre spécialisé.
Contrairement à la plupart d'entre les lecteurs ayant donné ici leur avis, j'ai été vraiment très déçue. Je suis désolée; je n'aime pas sembler négative, mais franchement j'en attendais beaucoup plus.

Anne 19/04/2007 07:56

Tu n'as pas à être désolée d'être sincère! C'est justement quand les avis divergent que l'échange est interessant.
Nous sommes quelqu'uns à avoir trouvé les passages "philo" un peu lourds, mais sans que cela gêne notre plaisir de cette lecture.
Tu peux aller lire l'avis d'Alice http://livresdemalice.canalblog.com: elle pense comme toi. Tu te sentiras moins seule ;-)

dasola 06/04/2007 15:46

Moi ce livre, je l'ai lu en 2 jours avec un bonheur absolu, c'est drôle, émouvant et surtout très très bien écrit. C'est mon premier billet dans mon blog en date du 09 janvier 2007. Sinon bravo à vous pour votre blog.

Anne 06/04/2007 16:48

Avoir lu ce livre en 2 jours: quelle lectrice dévoreuse faites-vous!
Merci pour le compliment....

Bellesahi 31/03/2007 13:19

Je ne l'ai toujours pas lu ! Pfuuuuuu ! Il faut que je le trouve !! Bon week-end !
 

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone