Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 10:25

Acheté complètement par hasard la semaine derrière à la bouquinerie "Le Boulinier", j'ai lu ce court roman de Françoise Henry dans la journée.

 

Bagnuls et Pergise sont mariés depuis 6 ans. Ils vivent heureux avec leurs petits jumeaux de 4 ans dans un hameau près du Jura. Encore très amoureux l'un de l'autre...

Aujourd'hui Pergise a 35 ans, son mari part au lever du soleil lui acheter une bonne brioche toute chaude et de jolies fleurs pour son petit déjeuner d'anniversaire. Mais il ne rentrera que le soir... Sans doute que, tacitement, chacun a besoin d'une journée de solitude, d'une parenthèse...

 

 

 

 

L'écriture est belle et douce. Des mots simples pour des pensées de tous les jours. Les personnages sont, à la fois, romanesques et authentiques. Pergise aime son mari, elle se sait et se sent mère à chaque instant de sa vie et tout ça lui plait. Tout simplement. Mais elle reste aussi une femme avec sa peur de vieillir et ses quelques fantasmes cachés. Bagnuls est un mari fidèle, un père responsable et tendre. Tout simplement. Mais il reste aussi un homme avec ses ambitions inassouvies et ses quelques fantasmes enfouis.

Ce livre, humble et pudique, m'a enchantée! Les mots me faisaient tout chaud au ventre. Quelques pages pour un tel plaisir! Le genre de merveille qui me fait comprendre pourquoi j'aime lire, pourquoi j'ai un comportement irrationnel dans une librairie!

Je n'avais jamais entendu parler de Françoise Henry. "Journée d'anniversaire" est le premier roman qu'elle a publié. Je vais activement rechercher les autres: "Le postier", "Un amour malheureux", "Mémoires d'un oiseau" et "La lampe". Quelqu'un a-t-il lu l'un d'eux?

J'ai trouvé sur internet une nouvelle qu'elle a écrit. Si vous voulez la découvrir c'est ici. Bonne lecture!

(Calmann-Lévy)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

katell BOUALI 12/04/2007 02:41

Je note le titre....cette auteure m'était jusqu'alors inconnue: merci la bouquinerie où tu es entrée!
La photo est vraiment chouette et on croirait entendre le ressac de la mer (ou de l'océan?).

Anne 12/04/2007 08:48

C'est l'Atlantique! Une plage pas loin de La Baule.

Tamara 10/04/2007 18:44

Je m'ajoute à la liste des futures nouvelles lectrices de cet auteur ! (jolie photo de toi, en effet !)

Anne 10/04/2007 22:01

J'ai hâte de lire un autre de ses titres et l'avis d'une entre vous.
La photo a été prise par mon mari, avec son téléphone...C'est beau la technologie!

Florinette 10/04/2007 11:42

Je ne connais pas du tout cet auteur, mais tu titilles ma curiosité ! J'aime bien ta nouvelle photo, ça sent bon les vacances !!!

yueyin 10/04/2007 09:58

Jene connais pas du tout cette auteure mais tonpost donne vraiment envie de la découvrir :-)

Cuné 10/04/2007 07:42

Oh, Anne à la plage !!  Super photo !! :-D

Anne 10/04/2007 08:08

La première "lecture-sur-la-plage" de l'année mérite bien d'être partagée avec vous, non? ;-)

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone