Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 09:27

L'auteur Didier Dupart est surveillant de nuit intérim dans des hôpitaux psychiatriques, orphelinats et divers foyers sociaux. En 2004, il publie ce livre qui n'est ni un roman, ni même un récit. C'est une série de portraits, dressés en quelques pages, d'handicapés, d'abandonnés, de malades. Pas de prénoms, pas d'histoires. Vous lisez chacun comme vous regardez  la photo ou le croquis d'un visage: c'est un moment fixe et votre imagination fait tout le reste. Vous devinez l'avant et supposez l'après.

 

J'ai trouvé ce livre bouleversant, à un point que je ne peux traduire. A côté, "Bord de mer" paraîtrait presque une bouffonnerie. La différence étant qu'ici les personnages sont des êtres réels. Un témoignage à plomber le moral. Mais peut-être est-il nécessaire, de temps en temps, de repenser notre quotidien somme toute pas aussi noir que nos égocentricités veulent nous le laisser croire.

 

(Arléa)

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Tamara 21/05/2007 15:36

J'ai bien aimé ton billet. Je pense que ce livre doit être très poignant... à lire quand on est en forme...

Anne 22/05/2007 08:32

Très en forme....

sylire 20/05/2007 21:43

Je le note. Je verrai si la biblio a ce livre. Comme toi j'aime bien avoir l'avis d'autres lecteurs quand j'ai aimé.

patch 20/05/2007 16:17

Je pense un peu comme Gambadou....mais j'en prends note quand même...

BelleSahi 20/05/2007 10:25

Bon dimanche aussi ! Ici ciel voilé mais pas de pluie !

Anne 20/05/2007 11:18

Si l'un de vous le lis, je lirais avec beaucoup d'intérêt son avis....

is les liens ! 20/05/2007 07:16

Je copie Gambadou...

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone