Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 10:31

Entre ma précédente lecture et la météo bien tristounette, ce roman de David  Foenkinos s'est démarqué de lui-même de ma PAL...

 

 

Hector est un collectionneur addict. Devenue trop pesante, sa déviance le pousse au suicide. Sa tentative échoue, mais le guérit. C'est du moins ce qu'il croit, jusqu'au jour où il tombe amoureux. Son penchant le reprend.... 

 

 

 

Avec "En cas de bonheur", j'avais beaucoup ri et me faisait un plaisir de lire cette histoire à la Alexandre Jardin. Déception...je n'ai pas réussi à aller au delà de quelques esquisses de sourires. Pourtant, j'ai bien senti que David Foenkinos se donnait du mal pour moi. Apartés ironiques, personnages cocasses, situations pittoresques..., rien à faire je suis restée indifférente.

Peut-être la première partie, à mon avis, trop longue a-t-elle d'emblée ôté toute chance au reste du roman de me plaire?

(Folio)

 

L'avis de Laure et de Tamara sur les 2 romans de l'auteur. Sylire l'a lu aussi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

akialam 09/08/2007 14:57

Oh, un collectionneur addict! un syllectomaniste! comme moi! c'est prenant les collections, rien à voir vraiment avec l'ouvrage mais j'ignorais que l'on trouvait des livres parlant de ce type de problème lol 

Anne 10/08/2007 08:04

Si les collectionneurs t'interesse, tu en rencontreras plein dans ce roman!

Praline 24/07/2007 11:40

Fini... Pas plus extraordinaire que ça. Je comprend mal l'engouement pour cet auteur.

Lou 10/06/2007 14:21

Caro[line] adore cet auteur... pour ma part je m'interroge un peu, mais j'essaierai !

choupynette 27/05/2007 14:22

En fait je l'ai acheté pour ma maman.. donc je le lirai plus tard! J'ai fait d'une pierre deux coups comme on dit!

choupynette 24/05/2007 13:58

l'autre jour j'ai vu en cas de bonheur à la Fnac. Et je ne savais pas s'il fallait que je découvre cet auteur avec celui-ci ou le Potentiel... avec ta chronique j'ai un indice! merci :o)

Anne 24/05/2007 15:07

On attend ton compte-rendu....

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone