Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 08:24

J'ai découvert René Frégni grace à Clarabel. J'ai aimé un de ses romans; j'ai eu envie d'un essayer un autre, histoire de voir...

 

 

 

 

Deux copains tiennent un p'tit resto dans le sud de la France. Tony est en cuisine, Paul en salle. Ils sont tranquillement heureux: leur amitié est sincère, les affaires sont bonnes, leur clientèle sympatique, le climat est doux. Et puis Paul rencontre la sublime Sylvia...

 

 

 

 

J'ai retrouvé dans "L'été" la même structure que dans "Les nuits d'Alice": 2 copains, 1 femme et l'amour qui dévaste tout. J'ai retrouvé le même style, la même ambiance. Et malgré ça, la magie s'est renouvellée, et ma fascination pour l'écriture de René Frégni fut la même. Tant et si bien que j'ai déjà envie de lire un autre de ses livres! J'en suis la première surprise, moi qui me lasse très facilement de "ceux qui ne savent pas se renouveller".

Pas thriller, pas policier, juste noir voilà donc un roman à lire d'une traite...pour apprécier sa vie tranquille et quelquefois ennuyeuse! Croyez-moi ça vaut mieux!

(Folio)

 

Sylire admire aussi René Frégni.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Je note sans problème ces 2 titres de romans, merci de ta visite sur mon blog. A bientôt pour l'avis sur le roman de P. Besson "Les jours fragiles".
Répondre
S
J'ai lu il y a quelques mois "lettre à mes tueurs " et bien moi qui n'ai pas l'habitude de lire des romans noirs, celui-ci je l'ai lu très vite et avec grand plaisir
Je note don ce titre...
Répondre
A
Je lis peu de polars ou de thrillers, mais ce genre de roman noir me plait bien.
P
Je note...
Répondre
L
J'ai hâte de lire René Frégni, qui sommeille depuis longtemps déjà sur ma LAL !...
Répondre
A
Je crois que tu peux commencer par n'importe quel de ses titres...
P
Euh oui, quoique....pas sur non plus...;o )
Répondre

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone