Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 08:58

Je n'ai jamais lu un seul roman de Virginie Despentes en entier. Son style trop provocateur, son vocabulaire cru ne me conviennent absolument pas. Un jour, Cuné avait fait son éloge. Pas suffisamment pour me convaincre, mais assez pour que je sois tentée par l'adaptation ciné de son roman "Teen Spirit".

 

 

 

Bruno un hard-rockeur has been, vit du RMI, squatte chez des copines. Alice, une ex, lui apprend l'existence de Nancy 13 ans...son enfant! Face à cette fille en pleine crise d'adolescence le père immature va bien être obligé de repenser sa vie.

 

 

 

Un film que j'ai très envie de défendre! Les situations sont vraiment cocasses et j'ai beaucoup ri. Les dialogues sont sous-jacents d'affection et je me suis attendrie. La BO est percutante et j'ai battu des pieds (pas en rythme, bien sûr!).

Et surtout même sale, invivable et marginal, Bruno m'est apparu comme attachant. Il essaie d'adapter ses nouveaux sentiments filiaux avec ses convictions anti-sociales alors que le décalage parait infranchissable. "Homme et tendresse": que voulez-vous: moi, c'est une combinaison qui m'amadoue à tout les coups!

Emotions, rires, bonne musique, manque plus que le talent....pas de soucis: Vincent Elbaz, Léa Drucker, Elodie Bouchez et la jeune Draisy Broom paraissent tous spontanés et crédibles.

 

Une toute aussi bonne soirée ciné que celle de la veille...bien que très différente: nous l'avions passé en compagnie de...Rémi!

 

 

Crédit photos: Amazon.fr, Allociné.com et  canaltcm.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

marieange 21/08/2007 18:33

comme tout le monde j'ai adoré rémi.mais j'ai bien aimé" tel père tel fille "pourquoi?c'est frais j'ose le dire ce papa qui n'en est pas un mais qui éssai de le devenir qui ,fait marche arrière et qui avance, qui se défile et  cette "dégaine"  .comme vous le constatez j'ai aimé bcp le pére mais les autres aussi.daisy broom est renversante de naturel.a+++

Anne 22/08/2007 07:46

Merci de ta visite Mariange, et d'avoir pris de laisser ton avis!

Gambadou 11/08/2007 19:47

ah, on a beaucoup aimé Rémi... pour l'autre, je crois que j'attendrais l'option DVD dans 6 mois....

Anne 12/08/2007 10:40

Qui n'aimerait pas Rémi ? ;-D

anjelica 11/08/2007 18:50

Cela ne me tente pas et Ratatouille c'était comment ?

Anne 12/08/2007 10:38

Mignon, attendrissant!

Emeraude 10/08/2007 14:57

Merci pour le conseil Anne, tu n\\\'es pas la seule à me le dire. Mais bon, paracétamol, doliprane, nurofen : ça sert à rien (pas assez fort). J\\\'ai ceci dit tjrs du prontalgine avec moi que je prends pendant la séance, dès que je sens la migraine arriver. Mais puisque vous êtes nombreux à me suggérer de le faire avant, je vais peut-être tenter pour "tel père tel fille" (puisque j\\\'ai tjrs envie de le voir!)

Anne 12/08/2007 10:37

J'espère que tu trouveras une solution, c'est dommage d'être obligée de se priver de ciné...

cathulu 10/08/2007 07:44

Mouais, ça m' atout l'air de pouvoir attendre que ça passe à la téloche...Me  demande  ce qu'en pense Virginie D.

Anne 10/08/2007 08:33

Option DVD dans 6 mois?
V.Despentes n'a pas participé au scénario. Je n'ai lu le livre, je ne saurais dire si l'adaptation est fidèle.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone