Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 08:19

Une seule raison d'avoir acheté ce roman de A.M Homes: son titre. Les histoires de mamans et leurs enfants me font toujours envie. Sans doute, parce que nous n'aurons jamais fait le tour des relations filiales.

 

A 18 ans, Claire a accouché et "vendu" sa fille. Maintenant, à 40 ans, elle est psychanalyste. Se présente, à son cabinet, une nouvelle patiente Jodie: une jeune fille d'une vingtaine d'année, pleine d'angoisse parce qu'adoptée. Est-elle son enfant? Avec cette question en tête, Claire ne peut avoir une relation thérapeute-patiente éthiquement convenable.

 

 

Quel gâchis de ne pas avoir su exploiter un thème aussi passionnant! Je n'ai pris aucun plaisir à cette lecture d'un ennui mortel. Les personnages sont froids, l'intrigue est hachée et décousue, l'évolution de l'histoire inintéressante. Je me suis forcée à lire jusqu'à la fin au cas où... J'aurais pu utiliser mon temps à un autre roman: le récit bascule dans l'invraisemblable et la fin ouverte n'éclaire pas grand chose.

A mon avis, il n'est pas nécessaire d'augmenter votre LAL. Merci qui?

 

(Belfond. Les étrangères)

Crédit couverture: Editions Belfond et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Sophie 14/08/2007 08:09

Rien à voir ou presque mais je possède un livre, Les beaux jours de ma jeunesse d'Ana Novac qui a la même couverture.

cathulu 13/08/2007 08:06

Je l\\\'ai lu il  y a longtemps mais  ne me souvenaisde rien ! :) sauf du titre...

Anne 13/08/2007 08:26

Soudain à vous lire tous, je sens une certaine culpabilité poindre son nez.... Heureusement Renette et Cathulu m'allégent un peu...
Bonne semaine à tout le monde!

BelleSahi 12/08/2007 22:49

Pour ton commentaire chez moi ! De rien Anne !

BelleSahi 12/08/2007 22:34

Je ne le note pas ! Pas fan du thème ! Bises !

katell 12/08/2007 21:19

Dommage, l'histoire semblait très intéressante! Bon, je passe et je te dis merci pour les économies de temps :-D

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone