Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 13:12

En général, j'aime bien les auteurs publiés chez Joëlle Losfeld et avec un résumé plutôt alléchant j'avais craqué pour ce livre de Paula Fox. Quelques jours après mon achat, j'ai lu un post élogieux de Clarabel sur un autre de ses romans. Une lecture qui promettait donc beaucoup...

 

Un vendredi, dans les années 70, l'avocat Otto rentre diner chez lui dépité: son collaborateur et ami de longue date a rompu leur association. A la fin du repas, sa femme Sophie se fait mordre par un chat errant. Restera-t-il assez de clientèle pour qu'Otto garde son cabinet? Les analyses du félin révéleront-elles que Sophie a contracté la rage? Réponses lundi; mais avant il faut meubler le week-end...

 

 

Mis à part Clarabel, il y a d'autres admirateurs de Paula Fox: Gachucha ou Allie en autres. Hélas, ce n'est pas avec ce titre que je vais les rejoindre. Je me suis un tantinet ennuyée avec ce couple: leur vie conjugale déséquilibrée et leurs angoisses m'ont laissée de marbre. La 4ème annonce un roman à suspense; je n'ai lu qu'une histoire banale à la prose austère.

Comme à mon habitude, de peur de trop en apprendre, c'est à la fin de ma lecture que j'ai parcouru la préface (écrite par Jonathan Franzen). Et là j'ai compris...que je n'avais rien compris! En fait, ce texte ne doit pas être lu comme tel mais comme symbolique! Il parait même qu'il s'en dégage"des épaisseurs thématiques et métaphoriques"! Pas étonnant alors que je ne puisse pas faire l'éloge de ce livre. Moi, il me faut du "terre à terre" pour m'évader et du concret pour rêver. Si un auteur ne me met pas les points sur les "i", s'il n'appelle pas un "chat" un "chat", je suis perdue, je ne comprends rien! L'absence d'études de lettres peut-être...?

 

 (Editions joëlle Losfeld)

Crédit couverture: Editions Joëlle Losfeld et Fnac.fr)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Alice 29/08/2007 11:12

Et bien Anne, voilà je viens de le finir je vais rejoindre le trio Clarabel Allie et Gachucha fan de Paula Fox. C'est surtout un livre avec une ambiance particulière.Pour moi ce n'est pas un coup de cœur, mais j'aime assez ... et je trouve qu'il y a un certain suspense, tout est relatif mais comme même. Bon je vais en parler plus longuement sur mon blog mais pas tout de suite.

Anne 30/08/2007 08:13

Moi Paula Fox j'adhére pas à votre club!
J'ai hâte de lire ton avis: de découvrir une autre façon de ressentir ce texte.

Tamara 17/08/2007 10:16

Anne, je ne vois vraiment pas de quoi tu parles dans ta réponse ;-))

BelleSahi 16/08/2007 09:09

Oui bonjour !!!
 

BelleSahi 15/08/2007 21:16

Bonne soirée Anne et bonne nuit !

Anne 16/08/2007 08:52

Bonjour !

Alice 15/08/2007 19:08

Je possède ce livre, donc grâce à toi je vais le lire pas tout de suite mais dans les semaines à venir. Et je te donnerai mon opinion.

Anne 16/08/2007 08:51

Peut-être qu'il te plaira, que tu rejoindras le trio Clarabel-Allie-Gachucha...

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone