Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 08:36

 

 

A Beyrouth, il n'y pas que la guerre ou les conflits religieux, il y a aussi les libanaises. Des femmes avec les mêmes interrogations, les mêmes angoisses, les mêmes sentiments amoureux que toutes les autres. Et parce que là-bas aussi elles ont envie d'être belles et de séduire, c'est autour d'un salon de beauté que Nadine Labaki a voulu les raconter...

 

 

Voilà un film qui mérite bien le courage de sortir pour s'offrir une séance ciné toute douce. Pas d'action spectaculaire, pas d'émotions démesurées. Il n'est que délicatesse, chaleur, volupté. La lumière se fait tamisée, les visages s'affichent toute en estompe, les rythmes orientaux bercent.

C'est beau.

En fait, je ne sais même pas quoi dire d'autre.

Bill et Anjelica  savent bien ce que veut dire ce que je ne sais pas dire...

Crédit couverture: Allociné.fr

2 autres films vus cette semaine: "La femme coupée en deux" (un C.Chabrol parfait toute en atmosphère, au suspense savamment dosé) et "Trois amis" (un M.Boujenah qui, d'après moi, peut attendre son passage TV).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

dasola 06/09/2007 16:21

Caramel : très bien et les actrices très belles ont beaucoup de talent. La fille coupée en deux : Ludivine Sagnier excellente, elle est bien remontée dans mon estime.3 amis : tout à fait d\\\'accord pour le passage à la TV et de voir Philippe Noiret aussi malade, c\\\'est terrible.

Anne 16/09/2007 18:05

Je vois que nos avis sont similaires!

Amazone 30/08/2007 10:53

Idem, tout pareil... sans savoir que tu en faisais un article, j'ai fait le mien...

Anne 30/08/2007 15:56

Je vais aller te lire de suite!

anjelica 28/08/2007 21:38

Oui, mais c'est avec toi qu'il vit et qu'il aime :) Il faut dire qu'elles sont belles ces deux dames !

anjelica 28/08/2007 14:33

Et alors, il a dit quoi Monsieur sur la beauté de ces dames, tu me l'as pas dit ? ;)

Anne 28/08/2007 14:59

Il a trouvé Nadine Labaki sublime, forcément ;-(
Il a considéré aussi la cliente "homosexuelle" comme très belle!
De toute façon c'était chose gagnée d'avance: mon Chéri aime les femmes très brunes aux yeux noirs :-((((...Moi j'suis chatain banal aux yeux marrons ordinaires :'-((((

katell 26/08/2007 16:30

Il est en prévision !!!! Ton billet ne fait que confirmer l'envie de le voir!

Anne 26/08/2007 16:59

J'espère que tu auras le temps d'aller au delà de la prévision!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone