Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 09:29

La première fois que j'ai entendu parler de ce roman suédois de Katarina Mazetti c'était chez Clarabel, et j'avais tout de suite eu envie de le lire. Désespérée de ne pas l'avoir trouvé d'occa's, j'ai sauvagement sauté dessus quand la biblio du CE l'a acheté!

 

Désirée, 35 ans, jeune veuve pas trop chagrinée, bibliothécaire, cultivée, propriétaire d'un joli petit appartement bien propret.

Benny, 37 ans, célibataire, fermier, sans maman depuis peu pour entretenir la maison.

L'unique point commun de ces 2 êtres: une pierre tombale à entretenir. Comment alors gérer la flèche de Cupidon qui les a atteint bien malgré eux?

Comme moi vous êtes naïf, mais pas suffisamment tartignole pour croire que toute histoire a son happy end.

Comme moi vous êtes romantique, mais assez expérimenté pour savoir que l'amour n'est pas fort au point de changer la vie ou les personnes.

Comme moi vous pensez beaucoup aux autres mais sans réussir à vous oublier complètement.

Comme moi vous vous battez chaque jour pour le bonheur sans jamais réussir à perdre de vue que vous n'êtes pas le seul maître de votre vie.

Comme moi vous aimez les émotions tendres, mais les éclats de rire vous sont tout autant indispensables.

Alors comme moi vous aimerez adorerez l'histoire de cette femme des villes et de cet homme des champs.

Ceux- là me ressemblent: Cathulu, Cuné, Gambadou, Laure, Lilly, Rennette, Papillon, Patch, Tamara.

 

Je suis jalouse de Gachucha et Moustafette qui ont rencontré Katarina Mazetti.

 

Pour finir, une petite anecdote très intime: je suis affublée du même petit surnom d'amour que Désirée. Heureusement que ce n'est pas une héroïne méchante, bête et antipathique.... 

 

(Editions Gaïa)

Crédit couverture: Editions Gaïa et fnac.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

emiLie 05/05/2009 17:31

Je viens de le lire et j'ai beaucoup aimé, dommage que cela se lise aussi vite!

Anne 06/05/2009 09:30



J'en garde un joli souvenir.



Joelle 06/11/2007 10:07

Moi aussi, j'avais adoré et le livre avait fait l'unanimité de mon club de lecture. Vivement la suite ... que font-ils à Gaia pour la traduction ???? .... s'ils lisent les blogs, ils devraient voir que les lecteurs et lectrices sont impatients ! J'ai un de ses derniers livres à la maison et je vais sûrement l'attaquer aujourd'hui :)

Anne 06/11/2007 14:51

J'ai hâte de lire ton avis sur un autre de ses romans!

Lilly 03/11/2007 12:03

ben, c'est mimi :oP

Lilly 02/11/2007 19:37

C'est quoi ton surnom ;o) ? J'ai lu ce livre après le billet de Clarabel moi aussi, et j'ai beaucoup aimé, moi aussi !!

Anne 03/11/2007 10:20

"Crevette ":-7

Florinette 01/11/2007 22:07

Et comme toi je vais le lire sans hésiter !! ;-)
Bonne soirée Anne !

Anne 02/11/2007 08:00

Je suis sûre qu'il te plaira...
Bonne journée!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone