Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 08:30

Ce matin, je n'ai pas le temps de peaufiner un bel article, avec du vocabulaire pioché dans le dico des synonymes, avec tout plein d'humour et d'émotions, mais d'un autre côté je ne pouvais pas passer sous silence que j'étais allée au ciné voir l'adaptation du roman éponyme de Jean Teulé. Ce serait faire offense à cette merveille de film!

 

Déjà le moral n'était pas excellent ce soir-là, je me suis dit "Là ma fille tu vas t'achever!" Et bien, curieusement, même pas.

Non pas, que l'histoire de cette femme n'est pas touchante ou que l'émotion ne m'a pas étreint plusieurs fois le coeur, mais le scénario est une finesse d'humour. Oui, plusieurs fois les rires ont fusé dans la salle! Derrière le désespoir, une touche de dérision, de tendresse est toujours présente: à l'image de cette enfant qui sait se révolter pour survivre et qui adulte sait sacrifier ce qu'elle a de plus cher pour se reconstruire.

Cette femme ne se laisse jamais sombrer, jamais elle ne renonce à aimer la vie. Alors, par respect pour Darling, je ne pouvais tout simplement pas laisser ce film me désespérer.

Mais en sortant de la salle, je me suis posée des questions... Là dans nos fauteuils nous compatissons aux tourments de Darling, nous pleurons sur ses épreuves, mais dans notre vraie vie est-ce que notre attitude envers une fillette sale, arrogante ou une femme négligée, un peu vulgaire saurait être la même? Sommes-nous en tant qu'êtres capables d'éprouver la même compassion que celle que nous avons en tant que spectateurs?

Maintenant, est-ce que le scénario est fidèle au roman? Je laisserai la réponse à ceux qui l'auront lu...

Dernier "détail": Marina Foïs est EXTRAORDINAIRE! Mais quel talent, quel talent!!!!

 

Allez Anne arrête d'écrire et éteins-moi cet ordi! T'avais pas dit que t'avais pas le temps de trainer sur ton blog ce matin???!

Crédit affiche: Allociné.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

la Pyrénéenne 17/11/2007 14:21

Oui Anne , ça va mieux ... ça n'a pas duré  ... je laisse un comm à Cathulu ...

la Pyrénéenne 17/11/2007 11:01

Ca y est je l'ai fini vers minuit hier soir ... je ne me sentais pas très bien depuis un petit moment mais je voulais le finir et en le refermant ... je suis allée vomir dans les toilettes (désolée d'être si directe ) , simple coïncidence ou pas , je ne sais pas !
En tout cas , je me suis dit plusieurs fois : ce n'est pas possible , ça ne peut pas être sa vraie vie à elle , ils en rajoutent ... parce que là , dis donc ... et puis , il y a quand même quelque chose qui m'énerve par rapport au film ( que je n'ai pas vu mais on en voit suffisamment sur l'affiche ) cette manie de montrer  toujours des gens relativement beaux ou du moins pas trop moches , au cinéma,  parce que Marina Foïs ( même si je l'aime beaucoup )  physiquement , même enlaidie , elle est loin de la Darling du livre ... peut-être que s'ils l'avaient montrée telle que dans le livre , le fameux sentiment d'empathie que l'on se sent plus disposé à ressentir  au cinéma et dont tu parles n'aurait pas fonctionné aussi bien ?

Anne 17/11/2007 13:57

Et bien!!!!! Je pense que ne lirais définitivement pas le roman...
C'est vrai que M.Foïs est bien enlaidie dans le film, mais apparemment pas encore assez: ta question en devient  fort pertinante...
As-tu mis un com' à Cathulu qui avait lu le livre? Ce serait interessant de mettre vos avis ensemble.
J'espère que tu vas mieux "gastrologisquement" parlant!

la Pyrénéenne 15/11/2007 18:27

Du coup , j'ai trouvé et acheté le livre en poche mardi , je l'ai commencé hier soir et il n'est pas impossible que je le finisse ce soir ...

Anne 16/11/2007 08:07

J'attends tes impressions....

antigone 14/11/2007 19:56

Je ne sais pas si ce film me plaira, mais de toutes manières, j'attendrai sa sortie en DVD, petits zouzous en bas âge obligent... Ce type d'histoires me perturbent parfois terriblement ! Bises Anne, et prends soin de toi ! A bientôt !

Anne 15/11/2007 08:06

C'est tout à fait le genre de film que l'on regarder, sans regret, en DVD. Ceux grandioses, aux paysages superbes c'est dommage de ne pas les voir sur grand écran, mais pour celui-ci ce n'est pas le cas.
L'histoire est forcément perturbante, mais l'humour compense et le scénario ne tombe pas dans le sombre plombant.
Des petits zouzous et les sorties difficiles, nous avons connu et c'était aussi du bonheur!

sylire 14/11/2007 17:34

Disons que comme je travaille à plein temps, je limite la casse car je ne suis pas chez moi dans la journée :-)

Anne 14/11/2007 18:13

Moi aussi je travaille à temps plein mais j'ai l'avantage d'avoir des horaires décalés qui donnent un peu plus de temps libre.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone