Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 07:10

Je continue ma découverte de la littérature canadienne, grâce à Alice qui m'a gentiment prêté 2 livres. J'ai commencé par lire celui de Jacques Poulain.

 

A raison d'un voyage par saison, un vieil homme conduit son bibliobus, depuis des années, le long de la côte nord québécoise. Aujourd'hui, il décide que celle d'automne n'existera pas: il s'estime trop âgé. La tournée d'été sera donc sa dernière et exceptionnellement elle ne sera pas solitaire. Une troupe de troubadours va l'accompagner. Le bibliothécaire trouve Marie, la régisseuse, bien jolie malgré ses cheveux gris. Lui qui se pensait trop vieux pour continuer le chemin de sa vie, se laisse charmer.

 

Vous savez comme, habituellement,  j'aime être secouée par mes lectures, combien j'aime que les mots provoquent des sensations fortes. Et bien, ce roman c'est tout l'inverse!

L'histoire est uniforme sans extêmes. Rien ne surprend dans l'intrigue: les choses arrivent peu à peu, sans surprise. L'amour prend tranquillement sa place, en catimini. L'atmosphère du récit est comme ouatée.

Quelquefois j'aurai voulu avancer plus vite, mais non: il fallait que je m'astreigne à régler mon pas sur celui de ce vieux bus lent, conduit par un homme vieillissant.

Quelquefois j'aurai voulu plus de dynamisme, mais non: il fallait que j'accepte que l'amour ce n'est pas toujours du feu ou des flammes, qu'il peut se vivre au ralenti.

Et vous savez quoi? Contre toute attente, j'ai aimé ça! Ce livre est reposant et apaisant: il m'a fait du bien.

 

Alice, Allie, Florinette, Joëlle, Laure, LillyPapillon avaient acompagné, avant moi, une tournée du bibliobus.

 

Au fil des pages, je préfère vous avertir, une envie folle de boire un chocolat chaud va vous titiller! Vous pourrez, alors, vous inviter chez Chiffonnette !

 

Edition Babel

Crédit couverture: Edition Babel et Fnac.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

chiffonnette 25/11/2007 19:11

Tant mieux Anne, j'adore êtr eutile!
 
@Emeraude: pas de souci, je te l'amène!

arlette 24/11/2007 21:57

En allant acheter les livres pour  Chris ( pour le prix du lycée ), je viens de l'acheter , restera à le lire.
Bonne soirée

Anne 25/11/2007 10:47

Quelquefois le temps entre l'achat et la lecture peut être long...;-))))))

boo 23/11/2007 11:03

même si encore une fois tu le décris très bien ! ce livre ne me tente pas plus que ça.

Anne 23/11/2007 15:04

Alors surtout ne pas se forcer: il y a tant à lire !

Gambadou 23/11/2007 09:32

Je suis comme toi, j'aime quand la lecture me dérange, me bouleverse, me provoque des sensations fotres. Alors j'avais mis ce roman de côté... mais si tu l'as aimé... je note alors !!!

Anne 23/11/2007 15:04

Franchement se poser un peu, ça fait du bien...si ça ne dure pas trop longtemps ;-)

amanda 23/11/2007 08:32

pour le moment il ne me dit rien, mais on verra plus tard!

Anne 23/11/2007 09:04

Ce roman mérite que tu ne le perdes pas de vue.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone