Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 10:48

Je viens de faire enfin connaissance avec Gabrielle Roy! C'était le 2ème livre qu'Alice m'a prêté.

 

En s'inspirant de ses propres souvenirs, l'auteure raconte quelques années d'une institutrice à travers les portraits de certains élèves.

Alors moi, les récits d'instit' de campagne, fussent-elles canadiennes ne m'intéressent vraiment pas. Sans doute pas assez proche du corps enseignant, sans doute trop gênée par quelques souvenirs peu reluisants, je ne parviens pas à éprouver une quelconque émotion à la lecture des déboires ou bonheurs de ces personnages-là.

Mais comme ce livre est arrivé entre mes mains et que l'envie de lire Gabrielle Roy était trop tentante, je me suis risquée à perdre quelques heures...

 

Comme prévu, je n'ai ressenti que très peu d'émois, si ce n'est (mais là aussi c'était prévisible!) un peu d'agacement parfois: le côté trop "romanesque" de certaines situations m'a semblé peu crédible et la maîtresse bien trop parfaite.

J'ai pourtant lu entièrement ce texte sans avoir à me contraindre: l'écriture de Gabrielle Roy est à la fois si simple et si belle,  que j'ai même réussi à y trouver du plaisir.

Je me réjouie d'avoir "Un bonheur d'occasion" dans ma PAL. Cette même plume utilisée pour un autre thème, ça me parait bien prometteur.

 

Alice, Florinette, Gachucha, Lily, Sylire ont apprécié à la fois le style et l'histoire.

 

 

(Edition Boréal)

Crédit couverture: Edition Boréal et Alapage.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Vanes135 28/11/2007 19:44

il pourrait m'intéresser ce livre

Anne 29/11/2007 08:05

Je ne sais pas, mais je suis s^re qu'il peut effectivement plaire à un très large éventail de lecteurs.

Gachucha 27/11/2007 10:43

Moi je l'ai beaucoup aimé ce titre. Je note d'ailleurs la suggestion d'Eric au passage ! Le côté trop parfait de l'instit qui t'a agacé peut aussi s'expliquer par le fait qu'elle est très jeune , elle sort de formation et veut trouver des solutions à tout. Je crois qu'elle ressemble à beaucoup de gens qui ont une vocation et qui abordent leur travail en essayant de tout résoudre.

Anne 27/11/2007 10:48

Je trouve ta remarque très pertinante. Je devrais bien y réfléchir, car il ce peut que je montre aigrie parfois sur certains sujets...

boo 27/11/2007 09:42

je ne le connaissais pas...grâce à toi c'est chose faite, en revanche l'histoire ne me tente pas trop, donc je passe. ( et c'est tant mieux :-)).

Anne 27/11/2007 10:49

Mais ne passe pas l'auteure!

bel gazou 26/11/2007 21:06

c'ets interessant de confronter les impressions;.celle de Florinette était si enthousiaste...mais je tenterai quand même car cela m'intrigue d'autant plus;...bonne semaine à toi Anne!

Anne 27/11/2007 07:40

Tu peux tenter sans trop de risques, puisque je crois que les récits d'institutrices te plaisent plus qu'à moi.

lily 26/11/2007 12:45

Comme Sylire, moi aussi, j'ai adoré !Je ne la trouve pas "trop" parfaite comme instit ! si je vous assure, j'en ai rencontrées des presque comme elles !

Anne 27/11/2007 07:38

C'est justement parce que les "vraies" sont presque comme elle, qu'elle ne m'a pas semblée crédible. Un tout petit moins parfaite aurait été mieux.

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone