Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 09:32

Après un récit de Gabrielle Roy, un roman d'une autre Gabrielle...c'est Gabrielle Ciam et son livre n'a absolument rien à voir avec celui de sa consoeur!

 

 

"Elle" prend le TGV tous les lundis matins pour travailler la semaine à Paris.

A la gare précédente, "Lui" prend aussi chaque semaine le même train.

Un matin ils sont assis l'un en face de l'autre....

 

 

 

Je vais aller à contre-courant de tous ces posts de midinettes qui foisonnent sur les blogs. Ramassez vos rêves d'amour à l'eau de rose, les rêves de platonisme ou de toujours! Ce récit n'est que sensualité. De l'érotisme pur. Détaillé plus que suggéré et pourtant sans vulgarité aucune. Diablement efficace.

J'ai trouvé ce livre beaucoup trop court, sans savoir déterminer s'il n'est pas assez élaboré, ou si j'aurais aimé, tout simplement, qu'il se prolonge encore un peu. Voir même encore beaucoup!

 

Clarabel,  Florinette,  Majanissa,  Tamara,  Val ont aussi trahi leur côté midinette et elles ont aimé ça.

Laure suggère un autre titre de Gabrielle Ciam, dans la même veine...hummmmm...

 

(Pocket)

Crédit couverture: Edition Pocket et Fnac.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

yueyin 29/11/2007 21:38

Ciel ma midinetude se réveille ... je note, je note !!! (en fait il me semble que je l'avais déjà noté quelques part, qu'importe tu me donnes envie je renote !)

Anne 30/11/2007 07:35

A la lecture aussi quelques sensations se réveillent... ;-D

antigone 28/11/2007 17:29

J'adore quand on me raccroche au nez ! Surtout après avoir terminé tout mon laius de présentation... Bon, il faut bien gagner sa vie, n'est-il pas.
Bonne soirée Anne !

Anne 29/11/2007 08:04

J'adore aussi ;-( Je suis sûre que des anédoctes de standardiste/hôtesse d'accueil nous pourrons en échanger des mails entiers! Comme toi, boulot gagne-pain...

BelleSahi 28/11/2007 09:59

Oh non alors !!!!!!! Beurk beurk beurk !!!! :-))))))))

antigone 28/11/2007 09:58

Oh moi je suis encore un peu une midinette ! Il me plait ce livre, et hop je le note !
Ah au fait, j\\\'ai déménagé Anne, sur le web je veux dire.
Bon mercredi ! Tiens, moi aussi je tiens un standard (message suivant)! C\\\'est rigolo.

Anne 28/11/2007 11:28

La coïncidence est rigolode mais pas le boulot, hein?!
Nous pouvons très bien être des midinettes sensuelles ;-)
Je vais aller voir ta nouvelle adresse...

BelleSahi 28/11/2007 08:53

ça se voit que tu n'as pas rencontré les Marcels d'ici !!!!!
Bises Anne !!!

Anne 28/11/2007 09:36

Peuh...tu dis ça parce que tu veux les garder pour toi toute seule!

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone