Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 09:55

Pour continuer sur la lancée midineries, conte de fées princesses et Cie qui font tant florès en ce moment dans la blogosphère et pour répondre à une envie impérieuse de légèreté, hier soir nous sommes allés voir le nouveau Disney "Il était une fois".

 

Transposer l'univers des contes de fées dans le monde réel est une idée qui préconise un scénario prévisible: un brin gnangnan (il faut aussi plaire à un jeune public) et avec des anachronismes faciles. Et bien si ce film est vraiment ainsi, je ne m'en suis pas rendu compte!

J'ai vu une histoire bien construite, finement amusante, truffée de clins d'oeil à des films américains cultes (Pretty woman ou King Kong) et pleine de répliques irrésistibles. Le casting est parfait: les acteurs ne sont pas des "bombes" invraisemblables, les trucages remarquables et les petits animaux absolument craquants: il est impossible de ne pas s'attendrir devant Pic le petit écureuil!.

Et puis, mon égo féminisme est ravi! Certes la princesse est naïve, mais avec fraîcheur et sans aucune niaiserie. Par contre, le prince est charmant mais bêta et ennuyeux. Et toc!

Mais n'oublions pas que Disney c'est d'abord du rêve! Et promis, quand la princesse Gisèle ouvre de grands yeux émerveillés et affirme "L'amour dure toujours", j'y ai cru!!!!

Laure a partagé son plaisir avec sa fifille. Philippe et mon mari(!)  prouvent que ce film peut plaire aux hommes

Crédit affiche: Allociné.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Praline 15/12/2007 14:13

Même mon chéri a aimé :) Un film qui met de bonne humeur !

Anne 16/12/2007 06:53

Super!....Et, n'est-ce pas qu'un couple de bonne humeur, c'est du tout bon ;-)))

majanissa 05/12/2007 18:08

Ah Pic je suis fan mais pour le reste du film :(, j'espérai autre chose

Anne 05/12/2007 19:37

Moi justement je suis allée le voir sans conviction, et du coup j'ai été agréablement surprise!

lily 03/12/2007 12:13

Je vais tenter d'y traîner les monstros à Noël (j'espère qu'ils ne vont pas me dire que c'est un film de fiiiiille !!)

Anne 03/12/2007 15:07

Tu pourras leur dire qu'ils t'offrent un cadeau de Noël en t'accompagnant: ils ne pourront refuse ça à leur maman ;-)

BelleSahi 03/12/2007 09:38

Bises Anne et bonne journée !

cathulu 03/12/2007 06:45

Je doute fort que Ferdi accepte d'aller le voir ...

Anne 03/12/2007 08:44

Aurais-tu un pouvoir de persuasion moins aiguisé que le mien?! Il vaut dire que j'ai des années d'entrainement derrière moi ;-)

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone