Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Insatiable lectrice
  • : Autour de ma vie gravitent des mots, des images, des émotions... Entrez dans ma constellation!
  • Contact

je suis heureuse de vous accueillir pour partager avec vous toutes mes lectures, beaucoup de mes émotions et un peu de ma vie.

Recherche

Archives

Cette semaine

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 17:02

C'est Cathulu, une tentatrice bien connue, qui m'a donné envie de lire ce roman de Nathalie Kuperman.

 

 

 

 

Sandra sait qu'elle a "tout pour être heureuse": un gentil mari, 2 beau-fils sans soucis, une adorable petite fille, un bel appartement. Le temps (et l'envie) lui manque pour peaufiner le ménage. En employant Marta 3h par semaine, elle espère que son quotidien deviendra parfait. Elle se trompe...

 

 

 

Je ne sais trop pourquoi, j'avais dans l'idée que ce roman serait léger, voire drôle. La couverture toute colorée renforçait mon a priori. Ce texte s'est révélé être tout l'inverse!

Après un début tout tranquille une atmosphère lourde se met, très vite, en place. Le suspense est stressant, la tension palpable, le dénouement latent et je n'avais de cesse d'arriver à la dernière ligne (j'ai même failli tricher!). Une fin qui, en plus, ne m'a pas déçue. Comme c'est trop souvent le cas quand je l'attends avec frénésie!

Sandra porte en elle une folie sous jacente que sa femme de ménage va réveiller. Et son histoire m'a troublée. Beaucoup de personnes sont, comme elle, à la lisière de la dépression. En contact avec un élément déclenchant, qui pourtant parait insignifiant, elles basculent vers l'angoisse, la violence ou la folie. J'en connais. C'est pourquoi j'ai tant été émue par cette lecture, que j'ai éprouvé tant de tendresse pour Sandra.

Par contre, Tamara l'a trouvé agaçante. Nos affinités ne peuvent pas être toutes les mêmes...

Ce que confirment  Antigone, Bellesahi, Gachucha, Lily, qui ont aussi cotoyé Sandra et Marta avec des sentiments pas forcément semblables...

Jules a trouvé ce roman finalement assez drôle!

(Folio)

Crédit couverture: Folio et Fnac.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Joelle 28/01/2008 08:52

Pour savoir de quel côté je me trouve (agacée ou attendrie ?), il va donc falloir que je le lise ...tssst, toutes les excuses sont bonnes ! mdr !

Anne 29/01/2008 13:06

Peut-être même  ne te sentiras-tu ni agacée ni attendrie, et que tu nous feras découvrir un autre sentiment que ce roman peut inspirer ;-)

Gachucha 21/01/2008 11:36

En tout cas c'est un livre qui ne laisse pas indifférent !

Allie 17/01/2008 20:52

Je l'ai noté il y a un moment. J'aime bien voir ton avis sur ce livre. Je finirai bien par le découvrir un jour ;)
Moi aussi il me donnait l'impression d'un livre drôle... Je saurai à quoi m'en tenir ;)

Anne 18/01/2008 08:30

Ceci dit, tout le monde ne l'interprète pas comme moi! Vois Jules: elle y a trouvé un certain humour.

rennette 17/01/2008 17:57

ca me dit beaucoup !! je note dans ma looooooooooongue liste !
dommage que tu n'ais pu venir mais la prochaine fois soit chez toi à nantes soit à rennes !!!!

Anne 17/01/2008 18:15

J'ai bien pensé à vous samedi dernier! Une prochaine fois: sûr et certain!

Tamara 17/01/2008 17:37

Tant mieux, si tu as aimé ! Je crois que j'ai échangé mon exemplaire à un dîner de livres échanges, j espère qu 'il aura plu davantage à la personne qui l'a récupéré !

Anne 17/01/2008 18:13

Moi, je serais incapable d'échanger un livre si je ne l'ai pas en double! Je les garde tous...;-(((

Articles Récents

Ces mots là,

je les ai savourés un peu plus que tous les autres.

Avec de nombreux patients, Ernest faisait intervenir le concept de regret dans la thérapie. Il leur demandait d'analyser les regrets que suscitait leur comportement passé, et les exhortait à ne pas entretenir de nouveaux regrets dans l'avenir. "Le but, disait-il, est de vivre de telle sorte que dans cinq ans vous ne vous retourniez pas en regrettant amérement les cinq dernières années qui se seront écoulées."

 

Irvin D. Yalom 

"Mensonges sur le divan"

J'adhére

Je revendique le droit de lire ou de ne pas lire un livre,
Le droit d'être sincère, ou gentiment hypocrite,
Le droit de ne pas aimer un livre, de le dire,
Le droit d'aimer un livre, et de ne pas le dire,
Le droit d'accepter de recevoir des SP, ou pas,
Le droit de faire traîner mes lectures,
Le droit d'avoir un travail à côté, des enfants, une maison à tenir,
Le droit de me faire plaisir et de ne pas me prendre pour une critique littéraire,
Le droit d'être infidèle, de moins aimer ce que j'ai porté aux nues plus tôt,
Le droit de poster des commentaires où bon me semble, partout où le droit de s'exprimer existe,
Le droit de croire que tout vaut mieux que le silence, d'ouvrir la porte aux avis contraires,
Le droit de ne pas faire le jeu du commerce, mais des mots, de la lecture, et de la littérature.
Le droit d'être une lectrice.

Manifeste d'Antigone